L'Autorité des marchés financiers a publié mercredi une mise en garde face aux sollicitations effectuées par la société Xforex au moyen d'annonces publiées sur des sites web québécois.

André Simard LA PRESSE

Par ces annonces, Xforex invite les investisseurs à spéculer sur des devises et des métaux précieux à partir du site www.xforex.com.

Les annonces font miroiter des rendements pouvant atteindre 480% grâce à «la formation forex continue», offerte par Xforex.

L'AMF précise dans un communiqué qu'il s'agit «vraisemblablement de transactions impliquant des produits dérivés».

L'organisme de réglementation précise que les marchés des devises et des métaux précieux sont «complexes et volatils», et que des investisseurs inexpérimentés pourraient perdre beaucoup d'argent.

C'est la société Ultimass Global Holding, située aux îles Vierges britanniques, qui exploit le site www.xforex.com.

Xforex et Ultimass Global Holding ne sont pas inscrites à titre de courtiers auprès de l'AMF et leurs sollicitations pourraient contrevenir aux lois administrées par l'organisme.