La Ville de Beaupré a obtenu l'autorisation du tribunal de saisir des actifs de l'usine d'AbitibiBowater dans cette ville, la papetière devant quelque 700 000 $ en taxes municipales impayées depuis le 15 juin 2009.

LA PRESSE CANADIENNE

La ville affirme par communiqué avoir pris cette mesure quand AbitibiBowater a omis de répondre à ses nombreuses demandes concernant le paiement de ses taxes.

Le maire de Beaupré, Michel Paré, a rappelé par voie de communiqué que la papetière est le plus grand propriétaire immobilier de la Ville. Sa négligence à acquitter les taxes municipales qui lui incombent, a-t-il ajouté, cause un grave préjudice à la ville, et il n'appartient pas à Beaupré de financer à même les deniers publics la restructuration d'AbitibiBowater.

M. Paré a précisé que la protection dont jouit actuellement AbitibiBowater aux termes de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ne lui permet d'aucune façon d'être délinquante à l'égard du paiement de ses taxes municipales.

La Ville de Beaupré a ensuite rappelé que 340 employés de l'usine n'ont pas encore reçu leur prime de séparation.

Elle a exhorté AbitibiBowater à traiter les employés de l'usine de Beaupré comme ses employés des autres usines et à leur verser les primes qui leur reviennent de droit.