L'imprimeur Quebecor World (t.iqw) dit avoir atteint ses objectifs malgré un contexte particulièrement difficile.

André Simard
André Simard LA PRESSE

«Malgré la conjoncture économique difficile, nous avons atteint, en 2008, nos objectifs financiers et opérationnels. Nous avons également atteint nos cibles financières et réalisé les engagements pris auprès de nos clients», a souligné le PDG Jacques Mallette par voie de communiqué.

Quebecor World a déclaré une perte nette de 654 millions de dollars US* ou 3,26$ par action au quatrième trimestre pour ses activités poursuivies, comparativement à une perte de 1,8 milliard ou 13,69$ par action l'an dernier. Pour l'ensemble de l'exercice 2008, la perte nette est de 1,66 milliard, en baisse par rapport à la perte de 2,2 milliards en 2007.

Les revenus se sont élevés à 1,0 milliard de dollars, contre 1,2 milliard de dollars au cours du quatrième trimestre de 2007. Pour l'exercice, les ventes se sont chiffrées à 4 milliards, en baisse par rapport aux 4,65 milliards engrangés en 2007.

Les résultats du quatrième trimestre comprennent une dépréciation d'actifs, des dépenses de réorganisation et autres frais de 118,1 millions ou 0,59$ par action contre 91,1 millions de dollars ou 0,69 $ par action en 2007.

À ces dépenses s'ajoutent une dépréciation de l'écart d'acquisition de 324,1 millions pour 2008, comparativement à 1,7 milliards pour la même période de l'exercice précédent.

Le BAIIA s'est chiffré 118 millions de dollars au quatrième trimestre de 2008, en baisse de 14,4% par rapport aux 138 millions de dollars au quatrième trimestre de 2007.

L'entrepise explique cette baisse du BAIIA pour le trimestre et l'ensemble de l'exercice par «une diminution des volumes, la fermeture d'usines et, particulièrement au quatrième trimestre, au ralentissement économique touchant tous les secteurs d'activités.»

Quebecor World a réduit sa main-d'oeuvre de 12% durant l'exercice 2008 et d'importants programmes de réduction de coûts ont été implantés. Les frais de vente, généraux et administratifs ont diminué de 10,8 % au cours du quatrième trimestre.

«Notre industrie, comme en font foi les derniers résultats financiers et les commentaires de nos concurrents, fait face à des défis importants dans le contexte économique actuel. Toutefois, nous croyons que les mesures que nous mettons en place pour simplifier et rajuster notre structure de coûts devraient nous positionner en tant que participant important de notre industrie», a commenté Jacques Mallette. «Nous avons réussi à atteindre ces objectifs en dépit de la complexité et des défis reliés à l'obligation de mener nos activités alors que l'entreprise est sous la protection des tribunaux contre ses créanciers aux États-Unis et au Canada».

Depuis janvier 2008,  Quebecor World est sous la protection du tribunal canadien aux termes de la Loi sur les arrangements avec les créanciers. Diverses filiales américaines ont également déposé des requêtes aux termes du chapitre 11 du Bankruptcy Code des États-Unis.

* Tous les montants sont en dollars américains