Après avoir dénoncé les coupes fédérales en culture, le gouvernement Charest investira trois millions par année afin de permettre aux artistes québécois de s'illustrer sur la scène internationale.

Vincent Brousseau-Pouliot
Vincent Brousseau-Pouliot LA PRESSE

«Cette mesure permettra de compenser le retrait du gouvernement fédéral du financement des programmes de diffusion internationale, dit la ministre québécoise des Finances, Monique Jérôme-Forget. Nous continuerons de revendiquer le rétablissement de cet appui fédéral. Mais nous agissons sans attendre.»  

L'an dernier, le gouvernement Harper avait coupé environ 40 millions dans les programmes culturels, notamment ceux pour la promotion des artistes canadiens à l'étranger. Durant la campagne électorale l'automne dernier, les conservateurs avaient promis que les programmes abolis seraient remplacés, mais le nouveau ministre fédéral de la Culture, James Moore, a indiqué que ces programmes ne seraient pas renouvelés.

 

Québec augmente aussi de 5 millions de dollars le budget annuel de Placements Culture, un organisme créé en 2006 afin d'inciter le secteur privé à investir dans la culture. Placements Culture a recueilli 20 millions de dollars de dons privés depuis sa fondation.

 

Québec profite aussi du budget pour bonifier le crédit d'impôt pour la production cinématographique et télévisuelle.