Le Fonds monétaire international (FMI) table toujours sur une croissance économique mondiale de 3,9% pour cette année, malgré les inquiétudes suscitées par les tensions commerciales et la hausse des prix du pétrole. Mais l'agence de prêt a révisé à la baisse ses perspectives pour l'Europe et le Japon.

ASSOCIATED PRESS

Le FMI prévoit maintenant que l'économie de la zone euro de 19 pays progressera de 2,2% en 2018, alors qu'elle prévoyait une croissance de 2,4% pour cette région en avril. Le fonds s'attend à ce que l'économie japonaise croisse de 1,0% cette année, plutôt que de 1,2%, comme il l'avait prévu en avril.

Le FMI s'attend toujours à ce que les réductions d'impôts permettent à la croissance économique des États-Unis d'atteindre 2,9% cette année, une croissance en hausse par rapport à celle de 2,3% de 2017.

Évoquant des conflits commerciaux de plus en plus nombreux, l'économiste en chef du FMI, Maury Obstfeld, a averti que «le risque de résultats moins bons» avait augmenté pour l'économie mondiale.