Source ID:; App Source:

Commerce: l'UE et la Chine appellent au respect des «règles» face aux États-Unis

Le vice-président de la Commission européenne Jyrki Katainen... (Photo WANG ZHAO, Agence France-Presse)

Agrandir

Le vice-président de la Commission européenne Jyrki Katainen et le vice-premier ministre chinois Liu He.

Photo WANG ZHAO, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Pékin

L'Union européenne (UE) et la Chine, malgré leurs divergences, ont appelé lundi à Pékin à défendre les «règles» du commerce international, dans une claire référence au «protectionnisme» croissant des États-Unis.

Européens et Chinois mènent actuellement des rencontres économiques de haut niveau dans la capitale chinoise, au moment où tous deux font face à de graves tensions commerciales avec Washington.

L'UE comme la Chine viennent d'annoncer de nouvelles taxes visant les produits américains importés, en représailles à des tarifs douaniers de l'administration du président Donald Trump contre les marchandises européennes et chinoises.

«Les deux parties sont convenues de s'opposer résolument à l'unilatéralisme et au protectionnisme, et d'empêcher que de telles pratiques aient des répercussions sur l'économie mondiale, voire entraînent l'économie mondiale dans la récession», a déclaré le vice-premier ministre chinois Liu He.

Chef d'orchestre de la politique économique de son pays, M. Liu a mené récemment trois séries de négociations avec Washington, destinées à apaiser les tensions commerciales. Elles ont tourné court après la décision de M. Trump d'imposer comme prévu des taxes douanières sur des importations chinoises, malgré un accord en mai pour les suspendre.

Présent à Pékin, le vice-président de la Commission européenne Jyrki Katainen a renchéri, soulignant le rôle de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) en tant que «coeur d'un système commercial international fondé sur des règles». Une affirmation reprise par Liu He.

Mais si Chinois et Européens unissent leurs forces face aux États-Unis, des entreprises et des dirigeants européens se plaignent régulièrement d'un accès au marché chinois jugé inéquitable par rapport à leurs concurrents locaux.

«Nous devons faire davantage que juste parler. Nous devons prouver l'adhésion aux règles commerciales internationales», a déclaré M. Katainen, qui a plaidé pour des «règles du jeu égales au niveau mondial».

Liu He a convenu de la nécessité de maintenir un accès équitable au marché chinois.

Mais Jyrki Katainen a appelé le vice-premier ministre chinois à lever les obstacles pour les entreprises étrangères et a exigé un «traitement équitable» des entreprises, qu'elles soient chinoises ou étrangères.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer