Source ID:; App Source:

Taxes sur l'acier: Trump conciliant avec la Chine, le Japon regrette la décision

Les importations chinoises aux États-Unis ne représentent que... (AFP)

Agrandir

Les importations chinoises aux États-Unis ne représentent que 2,7% du total pour l'acier mais grimpent à 9,7% pour l'aluminium.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Tout en imposant des taxes jeudi sur les importations d'acier et d'aluminium, Donald Trump s'est montré relativement conciliant avec la Chine, évoquant à nouveau des négociations en cours pour réduire le déficit commercial entre Pékin et Washington. Le Japon dit pour sa part que les nouvelles taxes américaines sont «regrettables».

«Nous sommes en train de négocier avec la Chine. Nous sommes au milieu d'une vaste négociation. Je ne sais pas s'il en sortira quelque chose. Ils ont été très coopératifs», a souligné le président américain en annonçant jeudi à la Maison-Blanche l'instauration de tarifs sur les importations d'acier et d'aluminium aux États-Unis.

«J'ai un grand respect pour le président Xi, beaucoup de respect. Nous allons réduire les déficits d'une façon ou d'une autre», a-t-il estimé.

Il a rappelé que les États-Unis enregistraient un déficit «d'au moins 500 milliards» de dollars dans leurs échanges commerciaux avec la Chine «et si vous ajoutez la propriété intellectuelle, c'est encore beaucoup plus».

Il a affirmé, citant le PDG du constructeur de voitures électriques américain Tesla, Elon Musk, qu'une voiture américaine importée en Chine se voyait frappée de droits de douane de 25% et qu'une voiture fabriquée en Chine importée aux États-Unis n'était imposée qu'à 2,5%. «Cela doit changer» a-t-il affirmé.

Les importations chinoises aux États-Unis ne représentent que 2,7% du total pour l'acier mais grimpent à 9,7% pour l'aluminium.

M. Trump a plusieurs fois fait allusion ces derniers jours à des négociations en cours avec Pékin pour réduire le déficit commercial entre les deux pays de 100 milliards de dollars sans toutefois préciser de quelle manière.

L'administration américaine préparerait également des mesures visant Pékin dans le domaine de la propriété intellectuelle dans le cadre d'une enquête ouverte en août dernier.

Pékin et Washington sont par ailleurs engagés dans un complexe ballet diplomatique autour du dossier nucléaire nord-coréen dans lequel des avancées ont été récemment enregistrées.

Le Japon juge «regrettables» les taxes américaines

Le Japon a jugé vendredi «regrettables» les taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium, jugeant que cette mesure pourrait avoir «un impact grave» sur l'économie mondiale

«Nous prendrons les mesures appropriées après avoir étudié avec attention les conséquences sur l'économie japonaise», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Taro Kano dans un communiqué.

«La mesure pourrait avoir un impact grave sur les relations économiques entre le Japon et les États-Unis, qui sont alliés, et également sur l'économie mondiale», a-t-il ajouté.

Le président américain a décidé jeudi d'imposer des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium aux Etats-unis, mais en a exempté le Canada et le Mexique avec qui les États-Unis sont en train de renégocier l'accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Il a toutefois indiqué que les pays concernés pourraient entamer des discussions avec les États-Unis pour négocier, eux aussi, une éventuelle exemption.

Le Japon est le sixième fournisseur d'acier des États-Unis, mais loin derrière le Canada et le Brésil, selon les données 2017 du département américain du commerce.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer