L'euro repartait en petite baisse face au dollar lundi, après avoir ouvert la semaine sur un nouveau sommet en six mois suite à l'annonce de la victoire largement attendue du centriste Emmanuel Macron à la présidence française.

Publié le 8 mai 2017
AGENCE FRANCE-PRESSE

Vers 5h00, l'euro valait 1,0952 dollar contre 1,0997 dollar vendredi soir. L'euro est monté dimanche vers 16h30 à 1,1023 dollar, son plus haut niveau depuis novembre, avant d'effacer ses gains.

La devise européenne baissait également face à la monnaie nippone, à 123,33 yens pour un euro - après être monté juste après l'annonce des résultats à 15h05 dimanche à 124,59 yens, son niveau le plus fort en un an - contre 124,05 yens vendredi soir.

Le billet vert aussi perdait un peu de terrain face à la devise japonaise, à 112,61 yens pour un dollar contre 112,80 yens vendredi. Le dollar est monté dimanche vers 15h05 à 113,13 yens, un sommet depuis mi-mars.

«L'euro a atteint un sommet en six mois après l'annonce d'une victoire convaincante du centriste Emmanuel Macron sur (la candidate d'extrême-droite) Marine Le Pen», mais les gains de la monnaie unique ont été relativement faibles car «sa victoire était déjà intégrée aux cours», a observé Mihir Kapadia, directeur du gérant de patrimoine Sun Global Investments.

Le centriste pro-européen Emmanuel Macron a remporté dimanche le second tour de l'élection présidentielle en France avec 66,10% des suffrages exprimés, contre 33,90% pour son adversaire d'extrême droite Marine Le Pen dont les positions critiques envers l'Union européenne (UE) et hostile à la zone euro inquiétaient les investisseurs.

Elle prônait en particulier de transformer l'euro «monnaie unique» en «monnaie commune» réservée aux transactions internationales tandis qu'une nouvelle devise nationale, le franc, aurait été réintroduite pour les échanges du quotidien.

Après cette victoire largement anticipée et les sommets en six mois de l'euro face au dollar, le marché connaissait un mouvement courant selon lequel les investisseurs qui ont effectué des achats sur des rumeurs ou anticipations d'un événement revendent afin d'engranger des bénéfices une fois cet événement confirmé et passé, ont relevé des cambistes.

Avec un net recul des inquiétudes politiques en zone euro, le prochain scrutin à haut risque dans la région étant les élections italiennes qui ne sont pas attendues avant le début 2018, «les mouvements de l'euro devraient jusqu'à la fin de l'année se trouver de nouveau dictés par les fondamentaux économiques», a estimé Lee Hardman, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

Le marché reprenait ainsi un peu son souffle avant de se focaliser de nouveau notamment sur les États-Unis et sur les perspectives de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

La probabilité d'une nouvelle hausse des taux d'intérêt américains est désormais sur les marchés de 100%, et ce malgré un rapport mitigé sur l'emploi et le chômage de la première économie mondiale pour avril publié vendredi dernier.

Lors de sa dernière hausse des taux, en mars, la Fed avait indiqué qu'elle comptait procéder à deux hausses supplémentaires cette année.

Une hausse des taux d'intérêt américains rendrait le billet vert plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs.

Vers 5h00, la livre britannique repartait à la hausse face à la monnaie européenne, à 84,41 pence pour un euro, et se stabilisait face au dollar, à 1,2975 dollar pour une livre, après être montée pendant les échanges asiatiques lundi à 1,2989 dollar, un nouveau plus haut depuis fin septembre.

La monnaie suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,0856 franc pour un euro, après avoir atteint en début d'échanges asiatiques 1,0887 franc, son niveau le plus faible en cinq mois. La devise suisse baissait face au billet vert, à 0,9912 franc pour un dollar.

La devise chinoise se stabilisait face au dollar, à 6,9033 yuans pour un dollar, contre 6,9031 yuans pour un dollar vendredi à 11h30.

L'once d'or valait 1230,72 dollars, contre 1228,05 dollars vendredi soir. Le cours du métal jaune est tombé pendant les échanges asiatiques lundi à 1221,22 dollars, son niveau le plus faible depuis mi-mars.