L'Italie et le Japon veulent un G7 orienté vers la croissance

Le premier ministre japonais Shinzo Abe et son... (PHOTO FILIPPO MONTEFORTE, AFP)

Agrandir

Le premier ministre japonais Shinzo Abe et son homologue italien Matteo Renzi.

PHOTO FILIPPO MONTEFORTE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
FLORENCE

L'Italie et le Japon veulent que les pays du G7 envoient un «signal fort» de soutien à la croissance, y compris via la dépense publique, lors de leur prochain sommet au Japon fin mai, ont indiqué lundi les leaders de ces deux pays.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe et son homologue italien Matteo Renzi ont tous deux insisté lors d'une conférence commune à Florence (centre) pour que les nécessaires réformes structurelles soient accompagnées par des politiques budgétaires plus flexibles.

«Nous sommes convenus que le G7 doit envoyer un signal fort en ce sens», a déclaré M. Abe peu après son entrevue avec M. Renzi à Florence, première étape d'une tournée européenne qui doit le conduire lundi soir à Paris.

«Le Japon accueille le G7 à un moment très important et je compte sur le leadership de Shinzo Abe, particulièrement sur le thème de la croissance», a indiqué de son côté le président du Conseil italien.

M. Abe cherche à relancer la croissance dans son pays, en plein marasme économique depuis des années, via la dépense publique et une politique monétaire très accommodante, tandis que M. Renzi s'est fait en Europe l'un des principaux avocats de la flexibilité budgétaire pour relancer l'activité dans l'Union européenne.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer