Source ID:; App Source:

«Ne vous inquiétez pas» pour l'économie chinoise, lance un dirigeant de Pékin

La Chine, qui est en quête de reconnaissance... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

La Chine, qui est en quête de reconnaissance sur la scène économique mondiale, a par ailleurs décidé d'adhérer à un mécanisme du FMI permettant d'améliorer la qualité de ses statistiques économiques, a annoncé l'institution mercredi.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LIMA

Un responsable chinois a appelé mercredi la communauté internationale à «ne pas s'inquiéter» du ralentissement économique à Pékin qui suscite des craintes grandissantes pour la croissance mondiale.

«Ne vous inquiétez pas. La Chine aura toujours une croissance moyenne à élevée dans un futur proche», a assuré Yi Gang, le vice-gouverneur de la banque centrale chinoise lors d'un colloque organisé en marge de l'assemblée générale FMI-Banque mondiale à Lima, au Pérou.

Le ralentissement de la deuxième puissance économique mondiale a conduit le FMI à abaisser mardi ses prévisions de croissance et fait craindre des turbulences pour les pays émergents, habitués à exporter en masse leurs matières premières vers Pékin.

«Le besoin de matières premières (de la Chine, NDLR) continuera à être ferme et à croître», a assuré le dirigeant chinois, affirmant même que le pays deviendrait «dans un futur proche» le premier importateur de pétrole au monde.

M. Yi a également tenu à démentir que les importations chinoises de matières premières aient réellement décliné.

«Beaucoup de personnes parlent du ralentissement de l'économie chinoise, mais en termes de volume, les importations chinoises de matières premières continuent de croître régulièrement», a-t-il dit.

Le dirigeant a également assuré que la Chine «saluait» l'accord commercial transpacifique conclu lundi entre les États-Unis et onze pays de la région, mais auquel Pékin n'a pas été associé.

«Nous sommes ouverts d'esprit sur le TPP», a-t-il affirmé.

La Chine, qui est en quête de reconnaissance sur la scène économique mondiale, a par ailleurs décidé d'adhérer à un mécanisme du FMI permettant d'améliorer la qualité de ses statistiques économiques, a annoncé l'institution mercredi.

Cette décision va «améliorer la disponibilité de statistiques complètes et rapides», a estimé le FMI dans un communiqué, ajoutant qu'il s'agissait d'un «engagement fort» vers davantage de transparence.

Mi-septembre, le FMI avait estimé que la Chine pouvait encore «améliorer» la qualité de ses données économiques et notamment de son taux de croissance dont la fiabilité fait régulièrement débat.

Mardi, le chef économiste du Fonds, Maurice Obstfeld, avait toutefois jugé ne pas avoir de raison de penser que les statistiques chinoises étaient «profondément biaisées».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer