L'inflation a été légèrement revue à la hausse en août dans la zone euro, à 0,4%, comme en juillet, a indiqué mercredi l'office européen des statistiques Eurostat, en publiant une seconde estimation.

Publié le 17 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce chiffre reste extrêmement bas et ne devrait pas éloigner les craintes de déflation qui pèsent sur la région, qui affichait une inflation de 1,3% il y a encore un an.

En août, des baisses des prix à la consommation ont été observées en Espagne (-0,5%), en Estonie, en Grèce, en Italie (-0,2% chacune) et au Portugal (-0,1% chacun). En revanche, les taux d'inflation les plus élevés ont été enregistrés en Autriche (1,5%) ainsi qu'en Finlande (1,2%).

L'inflation a été freinée en août par une baisse de 0,3% des prix dans le secteur alimentation, boissons et tabac et par celle, plus spectaculaire encore, des prix de l'énergie, à -2,0%, contre -1,0% en juillet.

Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d'inflation de la zone euro proviennent des restaurants et cafés (+0,08 point de pourcentage), des loyers (+0,07) et de l'entretien des véhicules (+0,05), tandis que les carburants pour le transport (-0,17), les fruits (-0,12) et les télécommunications (-0,11) ont eu les plus forts impacts à la baisse, précise Eurostat.