L'agence de notation financière Fitch a dégradé mercredi la note à long terme de cinq banques portugaises, notamment les trois principales banques privées du pays BCP, Banco BPI et BES, en invoquant leurs difficultés de financement sur les marchés.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Fitch a abaissé les notes de BCP, Banco BPI et BES d'un cran de A+ à A, en les assortissant d'une perspective négative, à deux jours de la publication des tests de résistance de 91 banques européennes, parmi lesquelles, pour le Portugal, ces trois banques privées ainsi que la banque publique CGD.

Une filiale à 100% de la Banco BPI, la Banco português de investimento, a également vu sa note abaissée de A+ à A, tandis que la Banif a été dégradée de BBB+ à BBB. La note à long terme du Espirito Santo Financial Group, holding du groupe BES basée au Luxembourg, a également été revue en baisse de A- à BBB+, précise Fitch dans un communiqué.

Selon l'agence, «la récente fermeture effective des marchés de capitaux a réduit les sources de financement de ces banques limitant leur capacité (...) à trouver des financements à moyen terme».

«Bien que certaines de ces banques aient réussi à refinancer à l'avance une partie de leurs besoins pour 2010, elles s'appuient de plus en plus sur le financement à court terme de la BCE», relève Fitch.

En juin, les emprunts des banques portugaises auprès de la Banque centrale européenne ont atteint un nouveau record à 40,2 milliards d'euros, soit près de quatre fois plus qu'en juin 2009, selon des données de la Banque du portugal.

L'annonce de Fitch intervient une semaine après la dégradation de la note de plusieurs banques portugaises par l'agence Moody's, qui avait émis des doutes sur la capacité du gouvernement portugais à soutenir ses banques.

Contrairement à Moody's, Fitch a maintenu inchangées les notes à long terme de la CGD (A+) et de Santander Totta (AA), filiale de l'espagnole Santander.