Le marché de la restauration est à la baisse dans tous les pays couverts par le panel Crest de la société internationale d'études marketing NPD, a annoncé NPD mercredi dans un communiqué, même si le dernier trimestre a montré de meilleurs résultats.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon NPD, qui interroge tous les jours plusieurs milliers de personnes pour savoir s'ils se sont restaurés à l'extérieur ou non la veille, la baisse est d'abord due à un recul de la fréquentation, qui s'ajoute parfois à une baisse des dépenses moyennes.

Le Japon enregistre la plus forte baisse des dépenses totales pour la restauration hors domicile (-5,7%) en raison d'une baisse de fréquentation de 4,1% et d'un recul des dépenses moyennes par visite de 1,6%.

En Europe, l'Espagne est le pays le plus affecté avec une baisse de 5,5% (-3,8% pour la fréquentation et -1,7% pour les dépenses moyennes par visite).

En Grande-Bretagne, la baisse est de 3,6% (-0,4% pour la fréquentation et -3,2% pour les dépenses moyennes), -1,8% en France (-0,6% et -1,2%), l'Italie affiche un recul de 1,3% (-1,3% et  0%), -1,1% en Allemagne (-1,9% et +0,8%),

En Amérique du Nord, le Canada enregistre une baisse de -1,1% (-1,1% et 0%) et -0,6% aux États-Unis (-3,6% et +3,0%).

«2009 a été une année très difficile», selon Bob O'Brien, vice-président senior de la branche Foodservice de NPD Group, cité dans le communiqué.

Mais il a décelé «des signes d'amélioration au dernier trimestre dans le contexte du redressement de l'économie mondiale et du regain de confiance des consommateurs».

La reprise se constate dans la restauration rapide dont la fréquentation est redevenue positive au quatrième trimestre au Japon (+7%) et en Italie (+1%).