Source ID:728144ef-bee4-4689-a7fa-cd2eb0bd1488; App Source:alfamedia

Des tours résidentielles de 700 millions au Quartier des spectacles

Le projet culminant à 168 mètres ne manque... (Image fournie par Devimco Immobilier)

Agrandir

Le projet culminant à 168 mètres ne manque pas d'ambition.

Image fournie par Devimco Immobilier

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Le Quartier des spectacles s'enrichira de nouveaux venus d'envergure. Le promoteur Devimco propose de construire des tours jumelles de 51 et 53 étages totalisant 1500 logements sur le terrain de l'ancienne salle de spectacles du Spectrum, vacant depuis 2008.

Les tours seront reliées par une passerelle.... (Image fournie par Devimco Immobilier) - image 1.0

Agrandir

Les tours seront reliées par une passerelle.

Image fournie par Devimco Immobilier

Le projet de 700 millions, nommé Maestria, constitue, au dire du promoteur, le plus important projet immobilier mixte du Quartier des spectacles et l'un des projets résidentiels les plus ambitieux des dernières années à Montréal.

« Ces tours vont être visibles des ponts Champlain et Jacques-Cartier au même titre que le 1000 De La Gauchetière, qui est une tour emblématique de la ville », confie Serge Goulet, président de Devimco Immobilier.

Devimco est le promoteur qui a reconstruit le quartier Griffintown presque à lui seul. Il bâtit actuellement le Square Children's, près de l'avenue Atwater et du boulevard René-Lévesque. Il réalise aussi le quartier Solar à Brossard, juste en face du DIX30. Hyperactif, il a été le responsable de pas moins du tiers des condos neufs vendus dans le centre-ville élargi en 2017.

« On commence la construction de la tour du côté de la rue Sainte-Catherine fin 2019, début 2020. Dès que la première tour est complétée, on entreprend la seconde, rue Jeanne-Mance, en continu sans s'arrêter. » - Serge Goulet, président de Devimco Immobilier

Le chantier doit durer trois ans. Mais comme à l'habitude, le début des travaux est conditionnel à la prévente de 50 à 60 % des unités. M. Goulet s'attend à ce qu'un maximum de 20 % des unités soit acquis par des investisseurs.

Le projet culminant à 168 mètres ne manque pas d'ambition. Signées par l'architecte William Atkinson en collaboration avec la firme Lemay, les tours seront reliées par une passerelle, nommée SkyBox, au 25e étage. « Le SkyBox agira comme une loge privée à l'occasion des spectacles de la place des Festivals », souligne M. Atkinson.

L'ensemble évoque, d'après son architecte, deux danseurs de tango. Les 1000 condos sont situés aux étages supérieurs et les 500 appartements locatifs sont concentrés en dessous du 25e étage.

« Entre les deux fonctions, précise M. Goulet, on veut toujours faire une coupure physiquement et du point de vue du design parce que ce sont deux fonctions distinctes. On vient donc y installer les espaces communs : les salons, les gymnases, les salles de détente, reliés par une passerelle aérienne. »

La superficie des logements variera de 300 à 2500 pieds carrés. Le prix de vente moyen au pied carré revient à 760 $, ce qui est comparable aux projets de même envergure. De 10 à 15 % des condos vont néanmoins se qualifier comme étant du logement abordable, soutient le promoteur.

SITE INTERNET FONCTIONNEL

Le bureau des ventes ouvrira au grand public en février prochain. Mais dès aujourd'hui, le site internet est fonctionnel et accepte les réservations. D'ici février, divers événements « privés » de vente seront organisés.

Pour ce qui est des logements locatifs, le loyer mensuel variera de 1000 à 3000 $, selon leur taille.

La propriété comprendra 512 places de stationnement intérieur et une piscine intérieure de 25 mètres. Au niveau du sol, des locaux commerciaux de 51 000 pieds carrés desserviront la clientèle du Quartier des spectacles. Ils donneront sur une rue piétonne.

Une oeuvre d'art immense, de 12 pieds sur 40 pieds, intitulée Changer le monde et réalisée par 1500 jeunes et l'artiste Bernard Séguin Poirier, sera aussi intégrée au projet. Le partenariat fera également un don de 100 000 $ à deux organismes destinés à la jeunesse.

DE CANDEREL À DEVIMCO

Les partenaires financiers de Devimco sont Fiera immobilier, une filiale de la société de placement Fiera, et le Fonds immobilier de solidarité FTQ, propriétaire du terrain du Spectrum depuis 2011.

Le Fonds et son partenaire Canderel ont tenté en vain d'y ériger une tour de bureaux. Au fil des ans, le terrain a été proposé à Radio-Canada et à la Banque Laurentienne, entre autres. Canderel s'est retiré du projet dans les derniers mois.

« On a alors remis le terrain sur le marché, dit Normand Bélanger, PDG du Fonds immobilier. On voulait regarder pour le locatif résidentiel et le condo parce que le site est très intéressant à proximité du centre-ville et situé dans un coin animé. On l'a proposé aux promoteurs avec lesquels on travaille déjà comme Devimco et Fiera. Ces gens-là ont souhaité y développer un projet mixte. »

L'HISTORIQUE DU TERRAIN

1982  Ouverture du Spectrum

2007  Fermeture de la salle

2008  Démolition du bâtiment

2011  Le Fonds immobilier FTQ achète le terrain.

2012  Canderel élabore un projet de tour de bureaux.

ÉTÉ 2018  Canderel se retire du partenariat.

NOVEMBRE 2018  Annonce du projet Maestria




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer