L'année 2017 marque l'histoire de la copropriété sous nos latitudes. Propulsé par une fin d'année sur les chapeaux de roues, le moteur de la vente de condos n'a jamais tourné aussi vite au centre-ville.

André Dubuc LA PRESSE

Il s'est vendu pas moins de 3365 logements en copropriété au centre-ville en 2017, selon une compilation de l'équipe Développement immobilier et terrain de Vincent Shirley, du Groupe Altus. Le précédent record était de 2600 et datait de 2012.

Le compte-tours s'est emballé au quatrième trimestre, où l'on a enregistré 1386 ventes, soit davantage que le record précédent de 1295 ventes enregistrées au dernier trimestre 2012. Trimestre sur trimestre, la hausse du nombre d'unités vendues s'élève à 188 % en un an.

En plus du marché de la revente de condos existants qui se resserre, les fondamentaux - emploi, activité économique, confiance des ménages - sont au beau fixe dans la région de Montréal et ne sont certainement pas étrangers à cette performance.

« Ce sont les projets en lancement qui ont été la locomotive de ce succès, avec plus de 70 % des ventes du secteur », écrit M. Shirley, dans son analyse de marché. « Essentiellement parce qu'on a écoulé pratiquement tout l'inventaire de condos invendus », explique-t-il.

LES CHAMPIONS

Deux projets du promoteur Devimco se classent au premier et au deuxième rang au chapitre des meilleurs vendeurs en fin d'année 2017. Il s'agit de l'EstWest phase 1, sur le terrain du Square Children's, et du MaryRobert phase 1, l'un des derniers projets du promoteur dans le quartier Griffintown qu'il a contribué à développer.

L'an dernier, « un condo neuf sur trois a été vendu par Devimco au centre-ville », dit, non sans fierté, le président de Devimco Immobilier, Serge Goulet, au cours d'une rencontre au bureau des ventes du projet Solar Uniquartier, à Brossard.

À l'heure actuelle, 95 % des 307 logements de la tour Est du projet EstWest sont vendus et 85 % de la première phase du MaryRobert, rue Wellington dans Griffintown, le sont également. Vu la popularité de la phase 1 du MaryRobert, le promoteur a devancé la mise en vente de la phase 2. Aujourd'hui, plus de la moitié des appartements ont été vendus. La construction des deux tours va commencer d'ici le début de l'été.

Ce sera une année fort occupée pour Serge Goulet, puisque Devimco mettra en chantier en 2018 le nombre impressionnant de 3100 logements - en copropriété ou locatifs - pour une valeur au détail de 500 millions.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Le MaryRobert, dans Griffintown, fait partie des des meilleurs vendeurs de la fin d'année 2017. Il s'agit d'un projet du promoteur Devimco.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Le projet EstWest du promoteur Devimco, dans Griffintown

UN MARCHÉ EN ÉBULLITION

D'OÙ VIENT LA DEMANDE ?

« Tous les segments répondent présents, répond Vincent Shirley, du Groupe Altus, y compris les propriétaires-occupants, y compris les investisseurs locaux et étrangers. Il y a un an et demi, les investisseurs étrangers étaient absents, contrairement à Toronto. En 2017, au centre-ville, on a commencé à voir une vague d'investisseurs étrangers. »

ET POUR 2018 ?

« Après avoir été dans des années d'écoulement d'inventaire, la région de Montréal se remet en mode croissance, dit M. Shirley. Le centre-ville joue un rôle de locomotive. On va commencer l'année 2018 en lion [...]. Mais des nuages gris sont dans le ciel : comme des hausses de taux d'intérêt plus rapides qu'escomptées actuellement. »

Pour sa part, Devimco lancera sept nouveaux projets dans la région de Montréal au cours des prochains mois, du locatif et du condo.

52,8 %

C'est la part de marché de Devimco sur la Rive-Sud, preuve que le promoteur fait un malheur à l'extérieur de Montréal. Cette performance de Devimco sur la Rive-Sud, qui a aussi connu un record de ventes au quatrième trimestre, est attribuable à Solar Uniquartier, en face du quartier DIX30, à Brossard. L'hôtel Marriott Courtyard, la tour de bureaux et la tour locative de 26 étages sont en construction. Les 136 appartements de la phase 1 du projet Magellan se sont vendus en deux mois seulement.

LE MÉTRO À LONGUEUIL

Devimco a également été retenue fin février par Longueuil pour concevoir et planifier le nouveau quartier de la station de métro. À terme, le projet de Transit Oriented Development totalisera de 1 à 1,3 million de pieds carrés, d'une valeur de 500 millions. L'édicule et le terminus d'autobus adjacent peuvent accueillir sept ou huit bâtiments : hôtel-boutique, bureaux, espace de travail collaboratif et 525 logements. « Il y a encore beaucoup de travail à faire avec les partenaires, fait savoir M. Goulet. On en a encore pour 18 mois avant la première pelletée de terre. »

700 $ LE PIED CARRÉ

Signe que le marché est en ébullition, le courtier Jeff Lee d'Engel & Völkers met en vente un premier terrain sur la Pointe-du-Moulin, un secteur plutôt inhospitalier, dans le sud-ouest du Vieux-Montréal, tout près du fameux silo à grain no 5. Appartenant aux frères Robin et John Doak, de la société Machineco, le terrain de 15 000 pieds carrés est en attente d'un changement de zonage qui permettrait d'y bâtir jusqu'à 15 étages de copropriétés résidentielles.