Les ventes résidentielles à Montréal ont progressé de 13 % le mois dernier par rapport à l'an dernier, ce qui a permis au marché de connaître son meilleur mois de janvier en huit ans, a indiqué mardi la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Publié le 6 févr. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les six grands secteurs du Grand Montréal ont enregistré une hausse du nombre de transactions en janvier. Les plus fortes progressions ont été celles de Saint-Jean-sur-Richelieu et de la Rive-Sud, avec des croissances respectives de 31 % et 22 %. Les ventes de maison sur l'île de Montréal et à Laval ont quant à elles progressé de 11 %.

Les copropriétés ont continué d'être populaires en janvier, a souligné la CIGM. Cette catégorie de logements est celle qui a affiché la plus forte croissance pour un quatrième mois de suite, avec une hausse de 19 %. Les ventes de plex de deux à cinq logements ont progressé de 15 % en janvier et celles de maisons unifamiliales ont gagné 10 %.

L'indice des prix des propriétés de la CIGM pour la région métropolitaine de Montréal a augmenté de 5,2 % en janvier par rapport à il y a un an. Le prix médian des plex a enregistré une hausse de huit % à 495 000 $, tandis que celui des maisons unifamiliales a gagné 6 % à 307 250 $.

Le prix médian des copropriétés a augmenté de 3 % pour atteindre 244 750 $.

Par ailleurs, le nombre d'inscriptions à la vente a reculé de 14 % le mois dernier, par rapport à janvier 2017, pour se chiffrer à 25 268.

«Il y a de moins en moins de propriétés à vendre dans la région montréalaise et la demande demeure soutenue, de sorte que le marché de la revente est, globalement, de plus en plus favorable aux vendeurs», a expliqué dans un communiqué le président du conseil d'administration de CIGM, Mathieu Cousineau.