Source ID:8c6b44d5-909d-472c-84a4-25bc813ae099; App Source:alfamedia

Cogir et DevMcGill se marient

Stéphane Côté, président de DevMcGill, et Mathieu Duguay,... (Photo Martin Tremblay, La Presse)

Agrandir

Stéphane Côté, président de DevMcGill, et Mathieu Duguay, président de Cogir

Photo Martin Tremblay, La Presse

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Deux acteurs de la scène immobilière montréalaise unissent leurs destinées en vue de devenir un groupe immobilier intégré capable de mieux concurrencer les Devimco, Montoni, Broccolini, Divco et Canderel quand vient le temps d'acquérir et de mettre en valeur des terrains.

L'un est un propriétaire-gestionnaire de propriétés commerciales et d'appartements locatifs, l'autre est un promoteur de copropriétés résidentielles.

Les fréquentations ont commencé dans le cadre du projet Humaniti de Cogir, situé dans le Quartier international, face au bureau de la Caisse de dépôt, un projet de 200 millions réunissant bureaux, hôtel et tour de logements locatifs et de condos.

Le rapprochement a été à ce point positif que les parties ont voulu officialiser leur union. Cogir rachète donc DevMcGill pour une somme qui n'a pas été divulguée.

Qui sont ces deux protagonistes qui se promettent une année 2018 fort remplie ?

COGIR

La société fondée par Serge Duguay (père de Mathieu) en 1995 compte aujourd'hui un actif sous gestion d'une valeur de 3,5 milliards au Québec et en Ontario, englobant 7 millions de pieds carrés de bâtiments non résidentiels et 17 000 logements : 8000 logements locatifs et 9000 unités dans des résidences pour personnes âgées. 

Depuis huit ans, Cogir, qui emploie 2750 personnes, s'est aussi lancée dans la construction d'immeubles. Ses principaux partenaires financiers sont des caisses de retraite québécoises et le Fonds de solidarité FTQ. Cogir compte aussi sur un associé européen, Charles Ruggieri, qui a amené le Crédit Mutuel dans l'actionnariat.

DEVMCGILL

L'entreprise de Stéphane Côté fêtera ses 20 ans l'an prochain. Spécialiste de la conception de projets de copropriétés résidentielles en milieu urbain, on lui doit Le Caverhill, dans le Vieux-Montréal, le M9, dans la Cité du Multimédia, et le Castelnau, dans Villeray. Au compteur, DevMcGill compte 24 réalisations ayant débouché sur la construction de 2500 logements. En 2017, il mène de front quatre projets - trois à Montréal et un à Ottawa - pour un total de 1000 condos.

Malgré son rachat par Cogir, DevMcGill continuera de vivre sous son nom avec ses 35 employés, et M. Côté gardera le titre de président. Il rejoint par ailleurs la dizaine d'associés chez Cogir.

« Je vois le marché du développement immobilier résidentiel qui est en train de se consolider, dit M. Côté à propos des raisons de son mariage avec Cogir. De nouveaux arrivants dans le marché dotés de gros moyens, comme Cadillac Fairview, sont devenus actifs avec les Tours des Canadiens. Pour être concurrentiel, il faut plus de moyens et d'expertise pour aller chercher des terrains qui deviennent disponibles sur le marché. Les terrains, c'est la clé. »

L'AVENIR

En mettant le grappin sur DevMcGill, Cogir s'assure d'une expertise dans la promotion de copropriétés résidentielles qu'elle n'avait pas. À l'heure où la tendance est à la promotion de projets à vocation multiple, à la fois résidentielle et non résidentielle, cet ajout s'avère particulièrement pertinent.

« La construction neuve a été un axe de croissance pour Cogir dans les dernières années, dit son président, Mathieu Duguay. Les prix sont élevés pour faire des acquisitions de propriétés existantes. L'an prochain, avec les projets de Stéphane [Côté], on va probablement avoir une dizaine de projets de développement en simultané. On va être l'un des promoteurs les plus actifs en 2018 », insiste-t-il.

Ce seront des projets dits mixtes comme Humaniti, des résidences pour personnes âgées, du locatif traditionnel, au Québec, mais aussi en Ontario. « On a, tous les deux, l'ambition de faire des projets hors Québec, à Toronto, c'est l'un des axes de croissance », dit M. Duguay.

«« Pour être concurrentiel, il faut plus de moyens et d'expertise pour aller chercher des terrains qui deviennent disponibles sur le marché. Les terrains, c'est la clé. »

- Stéphane Côté, président de DevMcGill»





la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer