Source ID:45ae6135-c93a-4e05-bf22-312074661d67; App Source:alfamedia

Un nouveau quartier à l'ancien hippodrome, prise deux

Le redéveloppement d'une telle superficie, soit 4,7 millions de... (Photo Martin Tremblay, Archives La Presse)

Agrandir

Le redéveloppement d'une telle superficie, soit 4,7 millions de pieds carrés ou l'équivalent de sept stades olympiques, est une occasion rare pour une ville, soutient le maire de Montréal, Denis Coderre.

Photo Martin Tremblay, Archives La Presse

Hélène Baril

Après des années de tergiversations, la Ville de Montréal se remet à la tâche pour développer les immenses terrains de l'ancien hippodrome Blue Bonnets, et cette fois sera la bonne, promet le maire Denis Coderre.

Le maire de Montréal et le ministre des Finances Carlos Leitão ont annoncé, hier, que le gouvernement du Québec cède officiellement le site à la Ville. L'ancien maire Gérald Tremblay et l'ancien ministre des Finances du gouvernement du Québec, Raymond Bachand, avaient fait exactement la même annonce il y a cinq ans, en 2012.

« Je n'étais pas là en 2012, mais je pense que ce n'était pas une très bonne année pour Montréal », a lancé le maire Coderre.

Le redéveloppement d'une telle superficie, soit 4,7 millions de pieds carrés ou l'équivalent de sept stades olympiques, est une occasion rare pour une ville. « Tout est possible, a dit Denis Coderre. On parle de quartier vert, on parle de mobilité durable. On est capables de réaliser quelque chose d'unique. »

Même si la Ville s'attaque au projet sans attendre, il faudra être patient avant de voir les premières maisons, a prévenu le maire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Russell Copeman. « Il y a 5000 unités de logement potentielles, il faut construire des égouts, des aqueducs, des rues, des trottoirs, des écoles. Tout est à faire. »

La Ville doit d'abord démolir l'ancien hippodrome, ce qui devrait être fait d'ici deux ans, et réactualiser les études qui avaient été faites à l'époque. Il y aura aussi une consultation publique, a promis le maire.

La mise en vente des terrains doit commencer dans six ans. En vertu de l'entente officialisée hier, le gouvernement du Québec recevra la moitié du produit de cette vente, duquel sera déduit le coût des études et des travaux préalables.

L'ANCIEN PROJET

Son prédécesseur Gérald Tremblay avait présenté un projet de « ville dans la ville » pour le site de l'ancien hippodrome. Il était question de construire de 5000 à 8000 unités d'habitation en s'inspirant des meilleurs projets d'urbanisme développés à l'étranger et des quartiers sans voiture. Des investissements de 2,5 milliards et des recettes fiscales de 20 millions pour la Ville avaient été évoqués.

Hier, le maire Coderre ne s'est pas avancé aussi loin, « pour ne pas créer de spéculation ». Il a insisté sur le fait que le boulevard Cavendish serait prolongé et qu'il y aura des solutions au problème de congestion routière appréhendée dans le secteur.

Des solutions devront aussi être trouvées pour concilier le nouveau quartier avec le projet de super centre commercial Royalmount, que le promoteur Carbonleo veut construire à côté, à Mont-Royal. « Royalmount n'est pas encore construit, a dit Denis Coderre. Il faut qu'on me prouve que ça ne vient pas créer des problèmes supplémentaires. »




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer