Les ventes résidentielles ont grimpé de 2,2% en décembre, comparativement au mois précédent, rebondissant après une baisse causée par l'entrée en vigueur du resserrement des règlements hypothécaires, a indiqué lundi l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

LA PRESSE CANADIENNE

Les ventes réelles, non corrigées des variations saisonnières, ont baissé de cinq pour cent en décembre, comparativement à la même période en 2015.

Dans l'ensemble, le nombre de maisons qui ont changé de propriétaire en 2016 a augmenté de 6,3% par rapport à l'année précédente. Cette croissance reflète les fortes ventes notées dans la première moitié de l'année, qui ont perdu de la vigueur par la suite, a expliqué l'ACI.

L'Association ajoute que l'indice des prix des propriétés MLS a augmenté de 14,2% en décembre, comparativement à l'année précédente.

De son côté, le prix de vente moyen au Canada a grimpé de 3,5% d'une année à l'autre en décembre.

Le nombre de nouvelles inscriptions a quant à lui baissé de 3,0% de novembre à décembre.

«Il est peu probable que les ventes profitent à l'économie canadienne autant en 2017 qu'en 2016», a fait savoir Gregory Klump, l'économiste en chef à l'ACI, par communiqué.

«La nouvelle réglementation signifie qu'afin d'être admissibles à un prêt hypothécaire, les acheteurs devront soit économiser plus longtemps pour obtenir une mise de fonds plus élevée, soit acheter une maison à un prix plus bas. Dans les centres urbains où ces dernières se font rares, il est fort probable que cela se traduise par une baisse des ventes.»