Source ID:; App Source:

Ventes de maisons: les prévisions revues à la baisse

L'Association canadienne de l'immeuble prédit que l'impact de la chute du cours... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

L'Association canadienne de l'immeuble prédit que l'impact de la chute du cours du pétrole sur la confiance des consommateurs de certaines provinces fera reculer les ventes de maisons canadiennes de 1,1 % cette année, à 475 700 ventes dans l'ensemble du pays.

Le prix moyen des habitations canadiennes devrait néanmoins grimper de 2 % à 416 200 $ cette année, poursuit l'ACI, ce qui représenterait une plus faible croissance que celle observée l'an dernier. Le prix moyen des habitations en Alberta devrait pour sa part retraiter de 3,4 % cette année pour s'établir à 387 600 $.

L'association avait précédemment calculé que les ventes de maisons avanceraient de 0,8 % par rapport à l'an dernier, pour atteindre 485 200 ventes, mais elle a révisé ses perspectives à la baisse pour tenir compte de la détérioration soutenue du prix du pétrole.

Les provinces productrices de pétrole observeront un déclin du nombre de ventes d'habitations. L'Alberta devrait voir son activité de ventes céder 19,3 % en 2015, tandis que ces reculs devraient être de 11,2 % en Saskatchewan, de 2,2 % au Manitoba et d'un % à Terre-Neuve-et-Labrador.

Les autres provinces devraient afficher des ventes en hausse et des prix moyens relativement stables ou en hausse, selon l'ACI.

Le nombre d'habitations vendues en Colombie-Britannique devrait croître de 4,9 % cette année, tandis qu'il devrait avancer de 3,7 % en Nouvelle-Écosse. Le Québec et le Nouveau-Brunswick devraient afficher des gains de 2,5 % à ce chapitre.

Les ventes devraient progresser de 1,9 % en Ontario cette année par rapport à 2014, tandis que celles de l'Île-du-Prince-Édouard devraient avancer de 1,4 %, selon l'association.

Le prix moyen des habitations en Colombie-Britannique devrait grimper de 3,4 % en 2015 par rapport à l'an dernier, à 587 600 $, tandis que celui de l'Ontario devrait croître de 2,5 % à 441 900 $. À part ces deux provinces et l'Alberta, le prix moyen des autres provinces devrait se situer à l'intérieur d'une fourchette de plus ou moins 1 % comparativement à 2014.

Par ailleurs, l'ACI a dévoilé vendredi ses données sur l'activité de revente d'habitations en février, qui a progressé de 1 % par rapport au mois précédent. Le marché a cependant été divisé par d'importantes différences régionales.

La croissance d'ensemble était essentiellement menée par les régions de Vancouver et d'Okanagan, en Colombie-Britannique, et de Toronto.

Cependant, les ventes ont reculé dans plus de la moitié des marchés locaux comparativement au mois de janvier, les acheteurs dans les Prairies étant restés inactifs en raison de la faiblesse des cours du pétrole brut.

Par rapport au mois de février de l'an dernier, les ventes étaient en hausse de 2,7 %.

Le nombre de nouvelles inscriptions de maisons à vendre a retraité de 2,5 % en février par rapport au mois de janvier.

Le prix moyen national pour les habitations vendues en février s'est établi à 431 812 $, ce qui représente une hausse de 6,3 % par rapport au même mois l'an dernier.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer