Le fabricant de robinetterie industrielle Velan a vu ses profits et revenus fléchir au deuxième trimestre en raison d'un ralentissement des conditions de marché ainsi qu'une variété de problèmes d'exécution.

Publié le 13 oct. 2016
LA PRESSE CANADIENNE

La société montréalaise a fait état jeudi d'une baisse de 57 % de son bénéfice net, qui s'est établi à 2 millions, ou 10 cents par action.

De son côté, le chiffre d'affaires a été de 71,1 millions, en baisse de 36,3 %, ce qui est notamment attribuable à un ralentissement des nouveaux contrats, à des délais de livraison sur certaines commandes de projets d'envergure dus à des problèmes liés à des clients ainsi qu'à d'autres défis rencontrés au sein de la chaîne d'approvisionnement.

Les nouveaux contrats ont atteint 77,4 millions au plus récent trimestre, en hausse de 8,3 %, ce qui s'explique principalement par une augmentation des activités de la filiale française de Velan.

Le président de l'entreprise, Yves Leduc, a dit avoir constaté une diminution des nouvelles affaires en Amérique du Nord, ajoutant que des clients avaient reporté leurs livraisons. De plus, la complexité de certains projets d'envergure a entraîné des retards au sein de la chaîne d'approvisionnement, a-t-il précisé, par voie de communiqué.

Malgré la baisse des profits et du chiffre d'affaires, Velan a souligné une amélioration de 3,1 points de pourcentage de sa marge brute, qui a été de 27 % au deuxième trimestre terminé le 31 août.

Fondée en 1950, l'entreprise compte plus de 1900 employés et exploite 14 usines dans 10 pays.