L'entreprise montréalaise Stella-Jones (T.SJ) a expliqué vendredi que la robustesse de la demande pour les traverses de chemin de fer et les poteaux de services publics, tout comme de récentes acquisitions, ont gonflé son bénéfice net du deuxième trimestre à 28,8 millions ou 42 cents par action, comparativement à 26,4 millions ou 38 cents par action l'an dernier.

LA PRESSE CANADIENNE

Ses ventes sont passées de 280,9 millions il y a un an à 344,8 millions cette année.

Les ventes de traverses de chemins de fer se sont élevées à 141,5 millions, en hausse de 18,1%.

Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont atteint 121,6 millions, en hausse de 28 %.

Ces résultats ont été stimulés par l'acquisition, en novembre, de Pacific Wood Preserving Companies, qui a contribué à 12 millions aux revenus, tandis que Boatright Railroad Products, acheté en mai, injectait 3,7 millions.

Stella-Jones est un chef de file dans la production et la commercialisation de produits en bois traité sous pression.