Le président et chef de la direction de Canam (T.CAM), Marc Dutil, ne semble pas trop déçu d'avoir perdu le contrat de la structure d'acier du futur amphithéâtre de Québec.

Mis à jour le 20 févr. 2013
Sylvain Larocque LA PRESSE CANADIENNE

Plus tôt ce mois-ci, la Ville de Québec a choisi le Groupe ADF [[|ticker sym='T.DRX'|]] de Terrebonne pour cet élément-clé du futur aréna. ADF avait présenté une soumission de 46,6 millions de dollars, contre 50,9 millions de dollars pour Canam et 56,8 millions de dollars pour Constructions Proco. La Ville ne voulait pas débourser plus de 48,2 millions de dollars pour le contrat.

ADF «est une firme qui connaît l'industrie, ce sont des adultes et je leur souhaite bonne chance», a déclaré M. Dutil au cours de la téléconférence tenue mercredi pour commenter les résultats du quatrième trimestre de Canam.

Le dirigeant a estimé que la proposition de Canam était «raisonnable» compte tenu des «risques» associés au projet. En se basant sur un contrat qu'elle avait décroché en 2008 pour l'aréna des Penguins de Pittsburgh, l'entreprise jugeait son prix concurrentiel.

Résultats

Canam a plus que doublé ses profits nets au quatrième trimestre de 2012 en dépit d'un recul important de son chiffre d'affaires.

Au cours de la période qui a pris fin le 31 décembre, l'entreprise québécoise a enregistré des profits nets de 7,4 millions de dollars (18 cents par action), comparativement à 3,3 millions de dollars (sept cents par action) pendant le trimestre correspondant de 2011.

Les ventes ont totalisé 238,5 millions de dollars, en baisse de 16,7 %.

Pour l'ensemble de 2012, le bénéfice net s'est chiffré à 17 millions de dollars (40 cents par action), une importante amélioration par rapport à la perte nette de 32,5 millionsde dollars subie en 2011. Les ventes annuelles ont totalisé 905,4 millions de dollars, en hausse de 2,8 %.

Dans un communiqué, M. Dutil a déclaré que l'augmentation annuelle des revenus provenait principalement des secteurs des poutrelles d'acier, des tabliers métalliques et des charpentes d'acier. De plus, les marges bénéficiaires se sont améliorées dans ces secteurs et dans celui des ponts.

Au 31 décembre, le carnet de commandes de Canam s'élevait à 493 millions de dollars, soit 6,7 % de plus qu'à la fin de 2011. Il s'agit du meilleur carnet de fin d'exercice en cinq ans.

Au début du mois, l'entreprise a annoncé la vente de la participation de 49 % qu'elle détenait depuis 2007 dans une compagnie chinoise, United Steel Structures, pour 13,5 millions de dollars US. Canam entend consacrer la plus grande partie de la somme au remboursement de sa dette.

Marc Dutil a indiqué mercredi que la baisse de la valeur du dollar canadien par rapport au billet vert, si elle se poursuit, pourrait donner un coup de pouce aux profits de Canam en 2013.

L'entreprise emploie environ 3500 personnes au Canada, aux États-Unis, en Roumanie, en Inde et à Hong Kong. Elle compte 20 usines en Amérique du Nord.

L'action de Canam a clôturé à 7,38 $ mercredi, en hausse de 1,7 %, à la Bourse de Toronto. Depuis un an, le titre a progressé de 66,3 % à la faveur notamment de la reprise économique aux États-Unis.