La petite balade en bateau sur le fleuve Saint-Laurent, en marge du Grand Prix du Canada à Montréal, a été fructueuse pour CAE (T.CAE).

MARIE TISON LA PRESSE

> Suivez Marie Tison sur Twitter

L'entreprise montréalaise a annoncé hier la création d'une coentreprise avec AirAsia pour la formation des équipages des transporteurs de l'Asie du Sud-Est.

Le président et chef de la direction de CAE, Marc Parent, et le responsable des produits de simulation et de la formation (secteur civil) de CAE, Jeff Roberts, ont discuté du projet avec le grand patron d'AirAsia, Tony Fernandes, au cours d'une petite promenade sur le fleuve il y a une semaine.

En tant que président de Team Lotus, M. Fernandes a profité du Grand Prix de Formule un à Montréal pour rencontrer les dirigeants de Bombardier et de CAE.

M. Parent, intercepté par La Presse Affaires hier alors qu'il quittait le chalet de CAE au Salon aéronautique du Bourget pour aller à un rendez-vous, a indiqué que la petite balade en bateau avait permis de finaliser des aspects du projet de coentreprise. «Ça fait plusieurs années que nous sommes partenaires, a-t-il souligné. Nous leur avons vendu des simulateurs, il y a cinq ou six ans, nous avons élargi notre relation avec eux en faisant la maintenance des simulateurs et en assurant leur exploitation.»

Les partenaires vont maintenant élargir davantage cette relation avec une coentreprise chargée de la formation des pilotes, des agents de bord et des techniciens d'AirAsia et d'autres transporteurs à Kuala Lumpur.

«Ça va devenir notre pierre angulaire en Asie du Sud-Est, un marché en émergence, a noté M. Parent. C'est une grande occasion pour nous.»

CAE a également annoncé hier la formation d'une coentreprise avec Mitsui pour la formation des équipages du Mitsubishi Regional Jet (MRJ) au Japon.

Commande pour CMC Électronique

Une autre entreprise montréalaise, Esterline CMC Électronique, a fait quelques annonces au Bourget qui semblaient peu excitantes à première vue, mais qui se sont révélées très intéressantes.

CMC a ainsi annoncé qu'elle avait livré un premier avion de transport C-130 à la Force aérienne chilienne après avoir modernisé l'équipement de son poste de pilotage.

«Ce qui est important, c'est que nous l'avons fait très rapidement, en 16 mois seulement, a déclaré le président de CMC, Greg Yeldon, en entrevue avec La Presse Affaires. Il y a plusieurs autres programmes de modernisation dans le monde qui prennent des années et des années. Ça démontre la capacité, l'efficacité de CMC.»

L'entreprise a également annoncé que son poste de pilotage intégré Cockpit 4000 sera utilisé sur l'avion d'attaque léger AT-6 de Hawker Beechcraft.

L'avionneur avait déjà adopté ce poste de pilotage, mais pour un avion d'entraînement seulement.

CMC a aussi fait valoir que la US Air National Guard utilisera son afficheur de mission TacView, dérivé militaire de l'organiseur de vol civil PilotView (un instrument qui remplace les sacs de documents que les pilotes transportent à bord).

«Nous prenons de la technologie civile pour l'apporter du côté militaire, a souligné M. Yeldon. Il y a beaucoup d'intérêt pour cet afficheur dans les différents pays de l'OTAN.»