Afin d'adhérer aux normes de salubrité internationales, le fabricant de yogourt Liberté a annoncé vendredi la fermeture de son usine de Brossard, au sud de Montréal, ainsi qu'un investissement de 12 millions dans ses installations de Saint-Hyacinthe.

LA PRESSE CANADIENNE

Cette restructuration se traduira par la suppression de 85 emplois à Brossard et la création de 55 autres à Saint-Hyacinthe, pour une perte nette de 30 postes.

Dans un communiqué, l'entreprise a soutenu qu'en raison de la réglementation municipale, il était «impossible» de moderniser l'usine de Brossard pour la rendre conforme aux normes HACCP et GFSI. Liberté estime que l'usine, en activité depuis 1964, est devenue «désuète».

L'entreprise, rachetée par le géant Yoplait l'an dernier, promet d'accompagner certains de ses employés de Brossard afin de leur permettre de poursuivre leur carrière à Saint-Hyacinthe. Liberté met de côté plus d'un million de dollars pour aider les personnes touchées à trouver un autre emploi.

Inaugurée en 2008, l'usine de Liberté à Saint-Hyacinthe emploie actuellement une cinquantaine de personnes, un chiffre qui frisera la centaine au terme des travaux d'agrandissement et de mécanisation des installations.

Liberté commercialise une centaine de produits au Canada, en plus d'en exporter une partie aux États-Unis. Quelque 560 employés y travaillent.