Le conglomérat américain General Electric (GE) a annoncé vendredi avoir enregistré un bénéfice net en hausse de près de 16% au deuxième trimestre, meilleur que prévu, grâce à une progression des commandes, et s'est montré optimiste pour 2011.

AGENCE FRANCE-PRESSE

GE, dont les activités brassent la plupart des secteurs de l'économie, a dégagé un résultat net de 3,1 milliards de dollars contre 2,7 milliards un an plus tôt. Rapporté par action, le bénéfice courant ressort à 30 cents, supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 27 cents.

Jeff Immelt, le PDG de GE, s'est montré optimiste pour l'état de l'économie, citant notamment la croissance des commandes du groupe, qui ont globalement augmenté de 8% à 19,2 milliards de dollars.

«Les commandes des équipements ont augmenté de 17%, dont 20% dans le segment des infrastructures énergétiques et 14% pour la technologie», a-t-il souligné. Les commandes ont également progressé dans l'énergie (pétrole et gaz) et dans la santé hors effet de change.

En revanche, le chiffre d'affaires du conglomérat a baissé de 4% à 37,4 milliards de dollars comparé à un an auparavant. C'est aussi moins que ce que prévoyaient les analystes (38,5 milliards).

«L'environnement économique de GE continue de s'améliorer», a toutefois commenté M. Immelt.

GE prévoit ainsi une croissance de ses bénéfices et de ses dividendes en 2011 et «au-delà».