Source ID:; App Source:

Joint Strike Fighter: de bonnes nouvelles pour le Québec

Certaines entreprises québécoises, comme Héroux-Devtek et CMC Électronique,... (Photo: Bloomberg)

Agrandir

Certaines entreprises québécoises, comme Héroux-Devtek et CMC Électronique, fabriquent des composants pour le F-22, un avion chasseur appelé à disparaître. Mais elles sont aussi impliquées dans le F-35, un programme beaucoup plus prometteur.

Photo: Bloomberg

(Montréal) Le F-22 est mort, vive le F-35! L'industrie québécoise de la défense peut se réjouir.

Le secrétaire américain de la Défense, Robert Gates, a dévoilé lundi le budget qu'il proposera à la Maison-Blanche et au Congrès pour l'année financière 2010. Il recommande notamment de mettre fin au programme du chasseur F-22, le Raptor, et d'accélérer le développement du programme du F-35, le Joint Strike Fighter.

Certaines entreprises québécoises fabriquent des composants pour le F-22, comme Héroux-Devtek et CMC Électronique. Mais elles sont aussi impliquées dans le F-35, un programme beaucoup plus prometteur. Cet appareil remplacera plus d'une demi-douzaine de modèles d'avions de chasse utilisés actuellement.

 

«À long terme, ils veulent produire 2443 appareils F-35, et encore, on ne parle que des États-Unis, a déclaré le président et chef de la direction d'Héroux-Devtek (T.HRX), Gilles Labbé, en entrevue téléphonique. Il y a plusieurs autres pays qui sont dans le programme, comme l'Angleterre, le Canada, l'Italie ou la Turquie. Si on additionne les ventes à l'exportation, ça va au-delà de 4000 appareils.»

Héroux-Devtek fabrique des composants structuraux et des dispositifs de verrouillage de porte pour le F-35. Cette contribution représente environ 750 000$US par appareil. L'année dernière, Héroux-Devtek a fabriqué des composants pour 12 appareils F-35. Cette année, cette production passera à 20 appareils, et l'année prochaine, à une trentaine.

Le secrétaire Gates a annoncé qu'il fera passer le financement du F-35 de 6,8 milliards US pendant l'année financière 2009 à 11,2 milliards US pendant l'année financière 2010.

Le gouvernement canadien a déjà investi 160 millions US dans ce programme, ce qui permet aux entreprises canadiennes de participer aux appels d'offres. Par contre, le F-22 est un programme exclusivement américain. Héroux-Devtek a pu obtenir des contrats par l'entremise de sa filiale américaine au Texas.

Le secrétaire Gates a proposé de mettre fin à la production du F-22 à la fin de l'année financière 2009, après la livraison de 187 appareils.

M. Labbé a indiqué qu'Héroux-Devtek fabriquera des pièces pour encore une trentaine d'appareils F-22.

«Nous nous attendions à cette décision, a-t-il affirmé. La fin de ce programme va être compensée par la hausse de la production pour le F-35.»

CMC Électronique et CAE

C'est un peu la même chose pour CMC Électronique, une entreprise montréalaise qui fabrique divers systèmes pour les cabines de pilotage.

«Le F-22 est un programme mineur pour nous», a expliqué la directrice des relations publiques de CMC, Janka Dvornik, qui a ajouté que le programme du F-35 était plus intéressant.

L'accélération de la production du F-35 sera également bénéfique pour d'autres entreprises québécoises qui participent au projet, comme Adacel, BNH Expert Software et Newmerical Technologies International, qui ne collaborent pas au F-22.

D'autres mesures proposées par le secrétaire Gates pourraient être bénéfiques aux entreprises québécoises, et notamment au fabricant de simulateurs de vol CAE. Le secrétaire à la Défense a notamment insisté sur le recrutement et la formation de pilotes d'hélicoptères additionnels. Il a aussi proposé de relancer un appel d'offres pour le remplacement des avions de ravitaillement en vol.

«Ça peut être bon pour nous, nous faisons déjà de la formation pour les équipages de tels avions à la Défense américaine», a indiqué la vice-présidente aux communications de CAE, Nathalie Bourque.

Chris Murray, analyste des Marchés mondiaux CIBC, a écrit que, règle générale, la proposition du secrétaire américain à la Défense était positive pour l'industrie canadienne. Il a toutefois rappelé que le Congrès devra approuver ce budget, ce qui ne se fera pas sans de sérieux débats.

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer