Fritz Henderson, numéro deux de General Motors (GM), va remplacer Rick Wagoner, contraint au départ par la Maison-Blanche, à la tête du constructeur automobile américain.

ASSOCIATED PRESS

La démission de Rick Wagoner, 56 ans, qui a passé 32 ans chez GM, prend effet immédiatement, a annoncé la firme de Detroit dans un communiqué. Son successeur, M. Henderson était vice-président et directeur général.Un membre du conseil d'administration de GM, Kent Kresa, un ancien président et PDG Northrop Gruman, a été nommé président par intérim.

Il a fait savoir que le conseil d'administration serait largement renouvelé lors de la réunion annuelle prévue en août prochain. «Le conseil a reconnu depuis un certain temps que la restructuration de la compagnie va vraisemblablement entraîner un changement significatif dans l'actionnariat et la nécessité de nouveaux directeurs avec des compétences et une expérience supplémentaire».

Le conseil d'administration avait réaffirmé son soutien au PDG de General Motors Rick Wagoner à maintes reprises, alors même que le constructeur centenaire accumulait des milliards de dollars US de pertes et implorait des prêts du gouvernement pour éviter la faillite.

Rick Wagoner a finalement été contraint au départ dans le cadre des changements réclamés par le gouvernement en échange de l'aide de l'État. Son départ a été annoncé à la veille de la présentation par le président Barack Obama de son nouveau plan en faveur de l'industrie automobile américaine.

General Motors et Chrysler ont déjà reçu des prêts gouvernementaux d'un total de 17,4 milliards. GM souhaite obtenir 16,6 milliards de plus et Chrysler 5 milliards supplémentaires.

Cependant, le gouvernement exige au préalable des «sacrifices de toutes les parties impliquées: direction, syndicats, actionnaires, créanciers, fournisseurs, concessionnaires», avait averti dimanche Barack Obama dans un entretien télévisé sur CBS.