Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn semble avoir remis en selle son gigantesque projet d'usine aux États-Unis, sous la pression de Donald Trump, après avoir laissé entendre qu'il le réévaluait à la baisse.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le président américain a immédiatement salué « une excellente nouvelle » dans un tweet.  

« Après une discussion productive entre la Maison-Blanche et l'entreprise et après une conversation personnelle entre le président Donald J. Trump et le président (de Foxconn) Terry Gou, Foxconn va poursuivre la construction prévue de son site » dans le Wisconsin, selon un communiqué de l'entreprise publié par plusieurs médias américains.

« Ce site va servir à la fois d'usine dernier cri ainsi que de centre d'innovation pour la région », a ajouté le communiqué, sans entrer dans les détails.  

Jeudi pourtant, Foxconn avait annoncé qu'il réévaluait le projet à cause d'un environnement économique moins favorable qui « a nécessité un ajustement de nos plans pour tous nos projets, y compris le Wisconsin ».

Le président américain, qui s'est fait le champion des emplois manufacturiers pendant sa campagne avait personnellement embrassé le projet du géant taïwanais, qui prévoyait un investissement de 10 milliards de dollars et 13 000 créations d'emplois en particulier pour fabriquer des écrans plats TFT.