La confiance des consommateurs aux États-Unis a chuté en janvier tombant à son plus bas niveau depuis l'élection du président Donald Trump et bien en-dessous des prévisions des analystes, selon l'Université du Michigan, qui a publié vendredi son estimation préliminaire.

Mis à jour le 18 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice s'est établi à 90,7 points, contre 98,3 en décembre, soit un repli de 7,7 %. Les analystes s'attendaient à une dégradation moindre à 96 points.

« Le déclin s'est concentré sur les perspectives de l'économie intérieure, qui s'inscrivent à leur plus bas niveau depuis le milieu de 2014 », indique Richard Curtin, économiste en chef chargé de l'enquête.

Cette perte de confiance reflète notamment les inquiétudes vis-à-vis de « la fermeture partielle de l'administration (Shutdown), l'impact des tarifs douaniers, l'instabilité des marchés financiers, le ralentissement mondial et le manque de clarté dans la politique monétaire », ajoute-t-il.

L'enquête souligne néanmoins que cette dégradation de l'optimisme des consommateurs, qui sont la locomotive traditionnelle de l'économie américaine, « n'indique pas qu'un renversement durable de l'activité économique soit intervenu ».  

Pour l'instant, il y a un effet « indirect » de toutes ces incertitudes qui, pour « la moitié des consommateurs », pourraient avoir « un impact négatif sur la capacité de Donald Trump à se focaliser sur la croissance économique ».

Pour l'instant, « la solidité des finances des ménages américains va continuer à soutenir les dépenses à des niveaux favorables en 2019 », estime l'Université. « Toutefois les consommateurs ont le sentiment qu'il leur faut renforcer leur épargne de précaution ce qui passe en général par une décrue des dépenses discrétionnaires ».

Pour Ian Shepherdson de Pantheon Macroeconomics, « la chute du prix des actions et le shutdown ont miné la confiance des consommateurs ».