Les électeurs de Washington ont rejeté la proposition qui aurait fait de leur État le premier des États-Unis à imposer une taxe sur le carbone.

Mis à jour le 8 nov. 2018
ASSOCIATED PRESS

Le débat autour de cette mesure de lutte aux changements climatiques avait attiré l'attention partout au pays.

La proposition s'est révélée dispendieuse, alors que les entreprises pétrolières et ses autres opposants avaient injecté 31 millions US pour s'assurer que la taxe ne voit pas le jour - soit deux fois plus que les 15 millions amassés par ses partisans.

En vertu de l'« Initiative 1631 », les grands émetteurs de gaz à effet de serre, tels que les centrales de gaz naturel, auraient eu à débourser 15 $ par tonne d'émissions dès 2020.

Les fonds récoltés par le biais de cette taxe auraient permis de financer divers programmes visant justement à réduire les émissions de GES.