Source ID:d4a66bc8f6473183b79b8b4ea95afc2c; App Source:StoryBuilder

Trump veut débarrasser l'armement américain du «Made in China»

Un F-35B Lightning II s'élance du porte-avions USS... (Photo JENNA DOBSON, archives Marine américaine via AFP)

Agrandir

Un F-35B Lightning II s'élance du porte-avions USS Essex lors d'un exercice militaire tenu le 22 septembre.

Photo JENNA DOBSON, archives Marine américaine via AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Donald Trump veut débarrasser l'armement américain de matériaux et pièces étrangers, après avoir constaté un « niveau étonnamment élevé de dépendance » de l'industrie de défense américaine à des sous-traitants étrangers, et notamment chinois.

Selon un rapport de la Maison-Blanche qui doit être publié vendredi, le Pentagone doit investir davantage dans certaines industries manufacturières américaines pour éliminer le danger que représente une telle dépendance pour la sécurité nationale américaine.

Le rapport, demandé il y a un an par le président américain, reconnaît que la chaîne de fabrication de l'industrie de défense américaine est largement mondialisée, mais il se focalise largement sur la Chine, dont il critique les pratiques commerciales « agressives ».

« La Chine est le fournisseur unique - et le seul possible - d'un certain nombre de produits chimiques de spécialité utilisés dans les munitions et les missiles », souligne ce document de 146 pages. Dans les cas où la possibilité de matériaux de remplacement existe, le coût de leur développement serait « prohibitif ».

Selon le rapport, les pratiques commerciales chinoises « ont déjà éliminé certaines capacités ayant des fonctions de défenses essentielles comme les panneaux solaires à usage militaire, les écrans plats pour les avions et le traitement des terres rares », ces matières minérales riches en métaux conducteurs utilisées dans les produits de haute technologie.

Le document accuse aussi la Chine d'espionnage industriel, qui « menace » la fabrication de machines-outils, la production et le traitement de biomatériaux, de céramiques, et de composites, ainsi que la production de circuits imprimés et de semi-conducteurs.

Aujourd'hui, 90 % de la production mondiale de circuits imprimés est fabriquée en Asie, dont la moitié en Chine, souligne-t-il.

Dans une enquête fleuve publiée jeudi, l'agence d'informations Bloomberg a rapporté que de minuscules puces informatiques insérées dans des ordinateurs américains fabriqués en Chine avaient été utilisées par Pékin dans une vaste entreprise de vol de secrets technologiques américains.

Dans un discours cinglant, prononcé jeudi devant un cercle de réflexion conservateur de Washington, le vice-président Mike Pence a accusé Pékin d'agression économique à coups de « vols » de technologies, d'agression militaire notamment en mer de Chine du Sud, de violations croissantes des droits de l'homme et, surtout, d'ingérence politique afin d'obtenir le départ du président américain Donald Trump.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer