Source ID:; App Source:

La Fed en faveur d'une hausse des taux «bientôt»

La majorité du Comité monétaire de la banque centrale américaine (Fed) penche... (Photo Kevin Lamarque, Archives Reuters)

Agrandir

Photo Kevin Lamarque, Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La majorité du Comité monétaire de la banque centrale américaine (Fed) penche pour une nouvelle hausse des taux d'intérêts «bientôt» mais certains ont souligné les incertitudes sur la politique de relance du président Donald Trump, selon les minutes de la dernière réunion du Comité publiées mercredi.

Les membres de la Fed sont restés globalement confiants quant à l'économie américaine même si certains estiment qu'il serait «prudent» de confirmer que le ralentissement observé au 1er trimestre est «provisoire».

Plusieurs attendent des «clarifications» sur les projets économiques de Donald Trump et s'inquiètent des risques pour la stabilité financière d'un assouplissement de la régulation financière.

Lors de la réunion des 2 et 3 mai, la Fed avait laissé ses taux inchangés marquant une pause dans la lente normalisation de la politique monétaire, en raison notamment d'un affaiblissement «temporaire» de l'activité et d'un léger tassement de l'inflation. La prochaine réunion est fixée au 13 et 14 juin. Une majorité des analystes s'attendent à ce que la Fed opère à un nouveau tour de vis d'un quart de point de pourcentage (0,25%).

«La plupart des participants jugent que si les informations économiques se présentent comme prévu, il sera bientôt approprié de faire un pas supplémentaire dans le resserrement de la politique monétaire», dit le rapport de la réunion.

Mais plusieurs d'entre eux estiment qu'une «clarification des perspectives budgétaires» de la nouvelle administration «ôterait une source d'incertitude».

À cet égard, «beaucoup de participants» au Comité «continuent de considérer la possibilité d'une politique budgétaire expansionniste aux États-Unis comme un risque à la hausse pour leurs prévisions économiques».

Ils ont néanmoins souligné que «la mise en place d'un plan de relance, de même que sa taille, sa composition et son calendrier sont encore hautement incertains».

Le projet de réforme des impôts de Donald Trump, dont on ne connaît pas les détails, vise à réduire les taxes des entreprises et à simplifier l'impôt sur le revenu tout en ayant un objectif optimiste de croissance  de 3% (au lieu de 1,6% l'année dernière).

Au cours de cette réunion, la banque centrale a également indiqué son intention de commencer à réduire «cette année» les actifs accumulés à son bilan pendant sa politique exceptionnelle de soutien à l'économie.

«Quasiment tous les participants ont indiqué que si l'économie (...) évolue comme prévu, il sera probablement approprié de commencer à réduire les titres détenus par la Fed», indiquent les minutes.

Le bilan de la Fed a gonflé à environ 4500 milliards de dollars en bons du Trésor et titres appuyés sur des créances hypothécaires pour soutenir la reprise après la crise financière de 2008.

La Fed indique qu'elle arrêtera progressivement chaque mois de réinvestir le produit de ses titres arrivant à maturité et qu'elle rediscutera du processus à sa réunion monétaire de juin.

Ce désinvestissent progressif conclura un chapitre de la politique d'«assouplissement quantitatif» («Quantitative Easing», QE) menée par la Fed entre 2010 et 2014. Les économistes estiment que cette manoeuvre équivaudra à un lent resserrement des taux.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer