Source ID:; App Source:

Escroquerie à un milliard pour le fonds d'investissement Platinum

Sept personnes ont été interpellées lundi dans le... (Photo Bebeto Matthews, AP)

Agrandir

Sept personnes ont été interpellées lundi dans le cadre de cette procédure, dont le fondateur et responsable des investissements, Mark Nordlicht, a indiqué le procureur fédéral du district est de New York, Robert Capers.

Photo Bebeto Matthews, AP

Agence France-Presse
NEW YORK

Un fonds d'investissement américain dénommé Platinum Partners, véhicule de placement ayant pignon sur rue, s'est avéré être une escroquerie qui a fait perdre un milliard de dollars à ses clients, a révélé lundi la justice américaine.

Sept personnes ont été interpellées lundi dans le cadre de cette procédure, dont le fondateur et responsable des investissements, Mark Nordlicht, a indiqué le procureur fédéral du district est de New York, Robert Capers, dans un communiqué.

Ces individus devaient être présentés à un juge fédéral à Brooklyn, en vue de leur inculpation, principalement pour fraude liée à des titres de placement et à du conseil en investissement.

Créé en 2003, Platinum Partners était un fonds d'investissement alternatif spécialisé dans les énergies fossiles, qui indiquait gérer, en mars 2016, quelque 1,7 milliard de dollars d'actifs confiés par ses clients investisseurs.

Selon le procureur fédéral, les dirigeants de Platinum Partners se seraient livrés à une pyramide de Ponzi.

Le stratagème, aussi appelé cavalerie, consiste à se servir des fonds apportés par de nouveaux investisseurs pour satisfaire les demandes de clients anciens qui souhaitent récupérer leur argent.

Ces fonds attirent en général les investisseurs en faisant miroiter un retour sur investissement mirobolant.

Mais l'argent confié par les clients n'est pas investi ou fait l'objet de placements à risque, ce qui ne permet pas de le faire suffisamment fructifier.

En outre, les responsables de ces fonds se servent au passage. Lorsque le mécanisme est découvert, il ne reste souvent qu'une maigre fraction des sommes que les clients sont en droit d'exiger.

Dans le cas de Platinum, les dirigeants auraient prélevé au passage plus de 100 millions de dollars au titre de frais de gestion, selon le document de l'inculpation consulté par l'AFP.

Selon un porte-parole du procureur fédéral interrogé par l'AFP, les pertes des clients se monteraient à environ un milliard de dollars.

Le cas le plus connu de pyramide de Ponzi reste celui, révélé en 2008, de la société d'investissement créée par le financier Bernard Madoff, qui a fait perdre plus de 20 milliards de dollars à des investisseurs, hors intérêt.

Platinum s'était spécialisé dans les actifs dits illiquides, c'est-à-dire qui sont difficiles à évaluer et à revendre, souvent parce qu'ils ne font pas l'objet d'une cotation continue.

Les dirigeants du fonds auraient en connaissance de cause, surévalué, parfois du simple au double, la valeur de ces actifs pour donner meilleure allure à leurs résultats.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer