Les prix des logements aux États-Unis ont poursuivi leur hausse soutenue en mars, selon l'enquête Case Shiller publiée mardi par Standard and Poor's.

Publié le 26 mai 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le prix moyen des logements à la vente dans les 20 plus grandes métropoles américaines a gagné 1,0% sur un mois, en données corrigées des variations saisonnières, accélérant légèrement son rythme par rapport à février.

Sur un an, l'augmentation des prix de l'immobilier dans ces 20 villes s'est maintenu à un solide rythme de 5%, déjouant les prévisions des analystes, qui tablaient sur une décélération à 4,6%.

Les métropoles de Detroit (+2,6%) et de Minneapolis (+1,8%) ont enregistré les plus fortes hausses mensuelles en mars, relève l'enquête.

«Ce n'est pas surprenant que les gens se demandent si nous assistons à la formation d'une nouvelle bulle immobilière», a noté David Blitzer, responsable de l'indice chez Standard and Poor's, cité dans le communiqué, relevant qu'il s'agissait du 35e mois consécutif de hausse annuelle des prix.

«Le seul moyen de le savoir sera de regarder ce qui s'est passé une fois que ce sera derrière nous», a-t-il ajouté, tout en se montrant rassurant.

Selon lui, ce dynamisme s'apparente davantage à un simple «rebond» des prix immobiliers. «Il n'y a pas de raison d'être craintifs», a-t-il estimé.