Source ID:; App Source:

É.-U.: les prix à la consommation augmentent un peu moins que prévu

Les prix à la consommation ont légèrement augmenté en mars, marquant une hausse... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les prix à la consommation ont légèrement augmenté en mars, marquant une hausse pour le deuxième mois consécutif grâce à un rebond des prix de l'énergie, selon les chiffres du département du Travail publiés vendredi.

L'indice des prix à la consommation (PCI) a progressé de 0,2% en mars comme en février, un peu en-dessous des attentes des analystes qui tablaient sur une hausse de 0,3% dans leur prévision médiane.

Sur un an, l'inflation est repassée dans le rouge à -0,1%. Elle avait déjà fait une incursion en territoire négatif en janvier, pour la première fois depuis 2009.

Le rebond mensuel s'explique par l'augmentation des prix de l'énergie (+1,1%), des véhicules d'occasion (+1,2%) et des loyers (+0,3%) notamment, qui a compensé un recul des prix de l'alimentation (-0,2%).

Alors que les prix des services énergétiques (électricité, gaz) sont toujours dans le rouge, ceux de l'essence et du fioul ont commencé à remonter depuis le mois de février alors qu'ils chutaient depuis l'été.

Sur un an globalement, les prix de l'énergie restent en retrait de 18,3%. Ceux de l'alimentation ont progressé de 2,3% sur douze mois.

Hors alimentation et énergie, les prix à la consommation s'affichent en hausse de 0,2% sur un mois en mars, un peu au-dessus de la prévision des analystes (+0,1%), ajoute le ministère. Les dépenses de santé ont grimpé de 0,4% et ceux de l'habillement de 0,5%. Sur un an, cette inflation dite sous-jacente atteint 1,8%.

Le salaire horaire moyen a grappillé 0,1% en mars, en données corrigées des variations saisonnières, soit 24,86 dollars. Sur un an, il a avancé de 2,1%.

La Réserve fédérale (Fed) espère à moyen terme un retour de l'inflation vers un objectif de 2%, un niveau qu'elle juge sain pour l'économie.

Hausse plus forte que prévue du moral des ménages

Le moral des ménages américains a progressé légèrement plus que prévu en avril, selon la première estimation publiée vendredi par l'Université du Michigan.

L'indice s'est établi à 95,9 contre 93,0 fin mars. Les analystes s'attendaient à un très léger rebond à 94.

C'est le deuxième plus haut niveau de confiance des consommateurs depuis 2007, après le bond spectaculaire de janvier (98,1).

La hausse d'avril a été soutenue par l'appréciation des conditions économiques présentes (+3,2 points à 108,2) mais aussi à moyen terme (+2,7 points à 88).

L'Université du Michigan publie le 1er mai son estimation finale du moral des consommateurs pour avril.

L'indice concurrent du Conference Board publié fin mars a également montré une amélioration du moral des ménages au sortir de l'hiver. L'indice avait gagné 2,5 points à 101,3 points.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer