Source ID:; App Source:

Keystone: un comité du Sénat américain approuve le projet de loi

La société TransCanada, de Calgary, tente depuis six... (Photo Daniel Acker, Archives Bloomberg)

Agrandir

La société TransCanada, de Calgary, tente depuis six ans d'obtenir un permis pour construire son oléoduc Keystone XL.

Photo Daniel Acker, Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dina Cappiello
Associated Press
WASHINGTON

Un projet de loi pour approuver l'oléoduc Keystone XL a passé l'étape clé d'un comité du Sénat américain, jeudi, ouvrant la voie à un affrontement la semaine prochaine entre les républicains désormais majoritaires au Congrès, d'une part, et le président Barack Obama et des sénateurs démocrates, d'autre part.

Le comité de l'énergie et des ressources naturelles a approuvé le projet de loi par 13 voix contre neuf. Le sénateur Joe Manchin, l'un des six démocrates ayant commandité le projet de loi, a été le seul démocrate à l'appuyer en comité.

La Chambre des représentants votera sur sa version du projet de loi, vendredi, et son adoption serait une formalité.

Il semble donc assuré que cette première proposition législative dans le nouveau Sénat contrôlé par les républicains se rendra à la Maison-Blanche, où elle devrait se heurter à un veto du président Obama. Les deux parties ne semblaient pas vouloir mettre de l'eau dans leur vin, jeudi.

Dans l'éventualité d'un veto du président Obama, le projet de loi reviendrait devant le Congrès et devrait obtenir la faveur des deux tiers des sénateurs et des représentants, ce qui n'est pas acquis.

La nouvelle présidente du comité de l'énergie et des ressources naturelles, la républicaine Lisa Murkowski, a exhorté jeudi ses collègues à ne pas être découragés par la menace de veto, leur rappelant que le projet de loi avait été à une voix près de passer au Sénat alors que les démocrates contrôlaient la chambre l'an dernier.

Le projet de loi, cette fois, a déjà suffisamment d'appuis pour éclipser toute obstruction systématique - 54 républicains et six démocrates en sont commanditaires. Mais les partisans reconnaissent qu'ils n'ont pas encore réuni suffisamment d'appuis pour contrer un veto, et envisagent d'autres avenues pour faire approuver le projet d'oléoduc.

La société TransCanada (T.TRP), de Calgary, tente depuis six ans d'obtenir un permis pour construire son oléoduc Keystone XL. Le projet de 8 milliards $ US transporterait le brut de l'Alberta et du Midwest américain vers les raffineries de la côte du golfe du Mexique.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer