Source ID:; App Source:

L'assureur Metlife désigné comme groupe «systémique»

Le géant de l'assurance américain MetLife a été officiellement désigné comme un... (Photo Scott Eells, Bloomberg)

Agrandir

Photo Scott Eells, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le géant de l'assurance américain MetLife a été officiellement désigné comme un groupe financier d'importance «systémique» requérant une surveillance particulière parce que sa faillite pourrait bouleverser le système financier, a-t-il indiqué dans un communiqué jeudi.

«Nous sommes déçus de la décision du Conseil de surveillance de la stabilité financière (FSOC)», a affirmé l'assureur qui continue de croire que MetLife «n'est pas d'importance systémique selon les critères de la loi Dodd-Frank».

«Comme nous l'avons souvent dit, désigner deux groupes d'assurances comme étant des groupes financiers d'importance systémique va réduire la concurrence, conduire à des hausses de prix et à un moindre choix pour les consommateurs», affirme le groupe qui a contesté sa désignation depuis le début du processus enclenché par les régulateurs bancaires et le Trésor américain début septembre.

«Finalement, cela va résulter en moins de protection financière pour les familles de la classe moyenne qui en ont le plus besoin», affirme encore la compagnie d'assurances.

En évoquant deux groupes d'assurances dans la liste des groupes désignés, MetLife fait référence à son concurrent Prudential Financial, puissant également dans l'assurance-vie, qui a aussi été classé comme un établissement non-bancaire soumis aux tests de résistance de la Fed.

Figurent aussi dans cette liste, le groupe AIG, plus spécialisé dans l'assurance des biens et la filiale de prêts du conglomérat General Electric.

Aux termes de la loi de régulation de Wall Street, Dodd-Frank, ces groupes non-bancaires doivent passer régulièrement, comme les grandes banques, des tests de solidité imposés par la Réserve fédérale (Fed) et disposer de niveaux de capitaux importants.

MetLife affirme être l'une des plus importantes compagnies d'assurances au monde avec quelque 100 millions de clients.

«Finalement cela va résulter en moins de protection financière pour les familles de la classe moyenne qui en ont le plus besoin», affirme encore le groupe.

De son côté, le Conseil américain de surveillance de la stabilité financière (FSOC) est tenu par la loi de ne pas nommément citer pendant 24 heures le nouveau groupe ciblé par la règlementation.

«Conformément à l'interprétation de la réglementation, tout vote sur une désignation finale est généralement rendu public le jour suivant pour permettre à la compagnie de communiquer», a indiqué à l'AFP une porte-parole du Trésor sans nommément confirmer la nomination de MetLife.

Le groupe d'assurances a encore 30 jours pour soumettre cette désignation à un examen juridique, a affirmé MetLife qui entend «examiner de près les raisons de ce classement avant de réfléchir aux étapes suivantes».

Un récent rapport de la Cour des comptes américaine (GA0 Government accountability office) avait estimé fin novembre que les méthodes du FSOC, présidé par le secrétaire au Trésor Jack Lew, pour désigner les groupes non-bancaires manquaient de «transparence».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer