Le taux de chômage baisse encore aux États-Unis

Le taux de chômage a perdu un dixième... (PHOTO PAUL SAKUMA, ARCHIVES AP)

Agrandir

Le taux de chômage a perdu un dixième de point de pourcentage pour s'établir à 5,8 %, son plus bas niveau depuis juillet 2008.

PHOTO PAUL SAKUMA, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le taux de chômage a encore reculé en octobre aux États-Unis, même si les créations d'emplois, un peu décevantes, sont moins nombreuses qu'en septembre, selon les données publiées vendredi par le département du Travail.

Le taux de chômage a perdu un dixième de point de pourcentage pour s'établir à 5,8 %, son plus bas niveau depuis juillet 2008.

L'économie a créé 214 000 emplois en octobre, un rythme qui reste soutenu même si les analystes espéraient 235 000 créations de postes. Le ministère a par ailleurs révisé en hausse de 31 000 les créations d'emplois des deux mois précédents qui totalisent désormais 256 000 en septembre et 203 000 en août.

Pour la première fois en six ans, le nombre de chômeurs est passé sous la barre des 9 millions, avec 8,995 millions de sans-emploi.

Le taux d'activité, qui compte les personnes ayant un emploi et celles qui en recherchent un activement, qui a baissé depuis la crise pour des raisons démographiques et conjoncturelles accélérant mécaniquement le recul du chômage, est très légèrement remonté à 62,8 % en octobre.

Sur douze mois, la première économie mondiale a créé en moyenne 222 000 emplois par mois, a souligné Erica Groshen, commissaire au bureau des statistiques du Travail.

Les chômeurs de longue durée (sans emploi pendant plus de six mois) demeurent nombreux, représentant 32 % des sans-emplois à 2,9 millions.

Le nombre de ceux qui travaillent à temps partiel faute de trouver mieux demeure quasiment inchangé à 7 millions.

Le chômage touche plus fortement les noirs à 10,9 % contre 4,8 % pour les blancs.

La croissance des emplois s'est opérée notamment dans les activités de services, surtout les restaurants, le commerce de détail et les services de soins.

Ainsi les bars et restaurants ont ajouté 42 000 nouveaux emplois en octobre contre 26.000 par mois en moyenne au cours de l'année passée.

Le commerce de détail a effectué 27 000 nouvelles embauches et les services de santé presque autant avec 25 000 créations de postes.

L'emploi dans le secteur manufacturier s'est aussi développé (+15 000) ainsi que dans le secteur des transports et de la logistique (+13 000) comme du bâtiment (+12 000).

La durée hebdomadaire du travail a augmenté de 0,1 heure à 34,6 heures et le salaire moyen a grappillé 3 cents à 24,57 dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer