Le président de la Réserve fédérale de New York, William Dudley, a affirmé lundi distinguer «des signes préliminaires» que l'économie américaine va mieux.

Publié le 18 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Il y a des signes préliminaires que l'économie est peut-être en train de mieux se porter», a estimé M. Dudley dans un discours à l'université de Queens College dans l'État de New York, selon le texte transmis aux médias.

M. Dudley cite pour exemple la croissance du PIB qui s'est établie au troisième trimestre à 2,8% en rythme annualisé, «au-dessus de la tendance des quatre dernières années», ainsi que les créations d'emplois en octobre qui ont grimpé à 204 000.

«J'espère que cela marque un tournant pour l'économie», a déclaré M. Dudley.

«Pour résumer, si la croissance en 2013 a été décevante, je crois qu'on peut dire que le rythme d'expansion va s'accélérer en 2014 et davantage en 2015», ajoute-t-il.

Le président de la Fed de New York souligne que l'économie américaine a tourné en deçà de son potentiel en 2013, notamment du fait d'«une politique budgétaire d'austérité inhabituelle».

«Non seulement nous avons de meilleurs chiffres, mais le frein budgétaire, qui a retenu l'économie, va vraisemblablement s'adoucir au cours des années qui viennent», a-t-il ajouté.

Il note également au rang «des points positifs» que «la zone euro apparaît émerger de la récession et enregistre une croissance modeste, mais positive».