Le chef de la minorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, a indiqué mardi qu'il souhaitait renforcer les pouvoirs du président américain Barack Obama pour négocier de nouveaux accords de commerce.

AGENCE FRANCE-PRESSE

M. McConnell a précisé qu'il allait proposer de rétablir une mesure, la Trade Promotion Authority (TPA), qui a expiré depuis 2007.

«Avec 14 millions d'Américains au chômage, et de milliers d'Américains à la recherche d'occasions pour vendre dans le monde des biens fabriqués aux États-Unis, nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre», a-t-il dit devant le Sénat.

Le TPA autorise le président à négocier un accord commercial et à le soumettre ensuite au Congrès qui doit se prononcer par un vote simple, sans possibilité d'ajouter des amendements.

Cette proposition intervient alors que trois accords de libre-échange avec la Colombie, Panama, et la Corée du Sud sont en attente de ratification au Congrès depuis de longs mois. Ces accords pourraient être approuvés prochainement si le Congrès adopte des mesures d'aide aux travailleurs touchés par la concurrence étrangère.