Le secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner a réaffirmé mardi à Washington que la limite légale de la dette publique des États-Unis serait relevée à temps pour éviter que le pays ne faillisse à ses obligations.

Publié le 12 juill. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le Congrès va bien évidemment voter un relèvement du plafond de la dette à temps pour que nous évitions un défaut de paiement», a assuré M. Geithner à l'occasion d'un forum sur la place des femmes dans la finance.

Les dirigeants du Congrès, républicains comme démocrates, «sont conscients que nous ne pouvons nous permettre de faire défaut, que les négociations ne peuvent échouer», a ajouté le ministre.

Il faisait là référence aux tractations entre le gouvernement et ses alliés démocrates avec le camp républicain, majoritaire à la Chambre de représentants, sur un plan d'économies budgétaires sur 10 ans dont l'adoption permettrait de lever l'obstruction de ces derniers au relèvement du plafond de la dette.

Cette limite (14 294 milliards de dollars) a été atteinte à la mi-mai. Le Trésor estime qu'il aura épuisé le 2 août tous les expédients lui ayant permis de tenir jusque-là et qu'il ne pourra plus assurer ses engagements vis-à-vis de ses créanciers sur les marchés à partir de cette date.

Les chefs du Congrès «comprennent qu'ils leur faut agir par anticipation par rapport à la date limite du 2 août.... Ils comprennent que nous n'avons pas beaucoup de temps», a affirmé le ministre.

M. Geithner a répété que les négociations déboucheraient sur «un accord d'ici à la fin de la semaine», ou «certainement dans le courant de la semaine prochaine pour que l'on ait le temps de légiférer et de l'appliquer» avant le 2 août.