Larry Ellison, fondateur et directeur général founder du fabricant de progiciels américain Oracle, domine la liste des dirigeants d'entreprises cotées en Bourse les mieux payés de la décennie, indique le Wall Street Journal dans une étude maison publiée lundi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

M. Ellison a reçu au total 1,84 milliard de dollars de rémunération, selon cette analyse publiée sur le site internet du Wall Street Journal.

Il est suivi par Barry Diller, qui a reçu environ 1,14 milliard de dollars d'IAC/Interactive et d'Expedia, le site internet de voyage d'IAC qui a pris son indépendance en 2005, où M. Diller demeure président du conseil d'administration.

Vient en troisième place le directeur général d'Occidental Petroleum, Ray Irani, qui a perçu un total de 857 millions de dollars sur les dix années passées, suivi par le patron du fabricant informatique Apple Steve Jobs (749 millions de dollars) et en cinquième place par le directeur général de Capital One Financial Richard Fairbank (569 millions de dollars).

Quatre des 25 directeurs généraux les mieux payés travaillaient dans la finance, dont deux à Wall Street, précise le quotidien.

L'ex-directeur général de la banque Lehman Brothers, Richard Fuld, arrive à la 11e place avec 457 millions de dollars alors même que sa banque a fait faillite en septembre 2008, plongeant les marchés mondiaux dans une grave crise financière.

L'ex patron de Citigroup, Sandy Weill, arrive 19e de la liste avec 361 millions de dollars.

L'analyse du quotidien inclut les salaires, bonus, avantages e nature et gains réalisés sur les actions et stock options reçues par les dirigeants. Elle met en lumière que certains des dirigeants les mieux payés de la décennie avait supervisé d'importants gains pour les actionnaires, précise le Wall Street Journal.

Le quotidien met en lumière une «très grande disparité» entre les salaires des PDG et le retour sur investissement des actionnaires.

Si les actionnaires d'Oracle ont vu la valeur de leur investissement tripler sur dix ans et ceux d'Apple le leur multiplié par près de 12, les actionnaires du fabricant informatique Dell ont perdu 66% de la valeur de leur action pendant la décennie alors que le directeur général Michael Dell récoltait 454 millions de dollars.

Quatre des dix patrons les mieux payés ont par ailleurs dirigeant des entreprises où les actionnaires ont perdu de l'argent sur la décennie: IAC/Interactive, les banques Countrywide et Capital One et le groupe de services Cendant.