La banque centrale des États-Unis (Fed) a  entamé mardi une réunion de politique monétaire de deux jours à l'issue de laquelle elle devrait maintenir sa politique de taux directeur quasi nul.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) a entamé ses travaux au siège de la Réserve fédérale, à Washington, à 14h comme prévu.

Le communiqué final rendant compte de la rencontre doit être publié mercredi vers 14h15.

En l'absence d'amélioration notoire de l'économie américaine depuis la dernière réunion du FOMC mi-décembre, aucune modification de la politique de taux quasi-zéro de la Fed en vigueur depuis la fin 2008 est attendue.

Le vice-président du Comité, William Dudley a indiqué le 13 janvier que la formule habituelle de la Réserve fédérale selon laquelle le taux directeur devrait rester «exceptionnellement bas» pendant «une longue période» signifiait que ce taux ne bougerait pas avant «au moins six mois», ce qui devrait soutenir l'activité en rendant le crédit moins cher.

Les responsables de la Fed devraient débattre au cours de la réunion des autres mesures de soutien à l'économie mises en oeuvre par la banque centrale, comme le programme de rachat de titres des organismes de refinancement hypothécaires parapublics (Fannie Mae, Freddie Mac).

Des dissensions sont apparues depuis le début du mois à ce sujet, certains dirigeants estimant nécessaire de poursuivre ce programme destiné à abaisser le coût des emprunts immobiliers au-delà de sa date butoir de la fin du mois de mars, quand d'autres voudraient en réduire la portée.

La réunion du FOMC s'est ouverte dans un climat d'incertitude pour l'avenir du président de la Fed, Ben Bernanke, dont le Sénat n'a pas approuvé la reconduction à la tête de la banque centrale comme le voulait le président des États-Unis Barack Obama.

Le chef de la majorité démocrate, Harry Reid, a indiqué mardi que le Sénat pourrait voter jeudi ou vendredi sur la question, alors que le mandat actuel de M. Bernanke s'achève dimanche.