La Maison-Blanche a de nouveau affirmé lundi que le président sortant de la banque centrale américaine (Fed) Ben Bernanke avait son soutien pour un deuxième mandat, expliquant que son maintien était important pour démontrer la stabilité du système financier américain.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le président Bernanke a aidé le président et l'équipe économique (de la Maison-Blanche) à traverser une période très turbulente», a expliqué Robert Gibbs, porte-parole du président Barack Obama, lors de son point de presse quotidien.

«Je pense que le fait que sa nomination soit approuvée sans politique politicienne enverrait le signal d'une plus grande stabilité. Et c'est ce que nous nous attendons à voir cette semaine», a ajouté M. Gibbs.

Des incertitudes pèsent depuis plusieurs jours sur l'avenir professionnel du patron de la banque centrale, que M. Obama a nommé en août pour un deuxième mandat. Cette nomination doit encore être confirmée par le Sénat, qui n'a pas programmé de vote à ce sujet.

Deux sénateurs démocrates influents, Barbara Boxer et Russell Feingold, ont annoncé vendredi qu'ils voteraient contre la reconduction de M. Bernanke à l'expiration de son premier mandat le 31 janvier.

Le républicain John McCain, rival de M. Obama pendant la campagne présidentielle de 2008 s'est dit réticent dimanche à apporter son soutien au patron de la Fed.

Au total une dizaine sénateurs seraient opposés à la reconduction de M. Bernanke. Ils lui reprochent d'être trop étroitement lié à Wall Street et d'avoir conduit une politique monétaire qui a contribué à la plus grave crise économique depuis la Grande Dépression des années 30.