Source ID:; App Source:

L'activité dans les services ralentit encore en mars

Agence France-Presse
Washington

La baisse de l'activité dans les services aux États-Unis s'est accélérée en mars, selon l'indice des directeurs d'achats du secteur publié vendredi par l'association professionnelle ISM, ressorti à 40,8 points, en-deçà des anticipations du marché.

L'indice a reculé par rapport à son niveau de février, où il avait atteint 41,6 points. Par ailleurs, les analystes tablaient sur 42,0 points.

C'est le sixième mois consécutif que cet indice est inférieur au seuil de 50 points, au-dessous duquel il traduit une contraction de l'activité, a relevé l'association professionnelle.

L'enquête ISM montre que «la récession ne connaît pas de limites, qu'elle touche désormais le secteur des services aussi sévèrement que l'industrie», souligne l'économiste indépendant Joel Naroff.

Après le ralentissement du recul de l'activité industrielle dévoilé mercredi par l'ISM, «on espérait qu'il en serait de même pour les services, mais ce n'est pas le cas, et cette publication devrait être jugée décevante par les investisseurs», a-t-il ajouté.

«L'indice principal (celui des directeurs d'achats) réagit habituellement à l'évolution des ventes de détail, qui ont monté ces derniers mois. (...) Or, les composantes de l'indice sont très basses et ne montrent aucun signe de reprise», renchérit Ian Shepherdson, de l'institut HFE.

La composante de l'indice mesurant la production de services a cependant progressé à 44,1 points, contre 40,2 points le mois précédent. «C'est le seul point positif» de l'enquête, même si, sous 50, ce chiffre continue de refléter une contraction, commente Elsa Dargent, économiste chez Natixis

En revanche, l'indice des nouvelles commandes a baissé à 38,8 points, après 40,7 points en février, et celui mesurant l'emploi a plongé de 5 points, à 32,3 contre 37,3 le mois précédent.

«Les entreprises voient leurs ordres de commandes disparaître, et ils réagissent en réduisant leurs effectifs», analyse M. Naroff.

La composante des prix s'est effondrée, tombant à 39,1 points contre 48,1 points en février, traduisant, selon Mme Dargent, «une tendance désinflationniste plus prononcée en mars».

Le niveau des carnets de commandes est pour sa part remonté à 41,0 points (36,5 points en février), et l'indice mesurant les nouvelles commandes en provenance de l'étranger a enregistré un léger recul, passant de 40,0 à 39,0 points.

Toutefois, «les premiers signes que l'économie a atteint un plus-bas (avant de redémarrer) ne signifient pas nécessairement que la demande pour tous les types de biens et services va reprendre simultanément», a tempéré M. Naroff, estimant qu'on pourrait voir l'industrie se stabiliser avant les services.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer