Le déficit budgétaire record de 1845 milliards de dollars prévu pour l'exercice 2008/2009 aux États-Unis ne contrariera pas les objectifs de relance économique du président Barack Obama, a assuré la Maison Blanche vendredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Aucun des chiffres d'aujourd'hui ne changera les objectifs du président ni sa capacité à mener à bien une réduction du déficit,» a souligné le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs lors d'une conférence de presse.M. Obama s'est engagé à ramener le déficit budgétaire d'ici 2013 à ses niveaux d'avant la crise.

M. Gibbs s'exprimait après la publication par le Bureau du budget du Congrès américain (CBO) d'une nouvelle prévision de déficit budgétaire pour l'exercice en cours (octobre à septembre), qu'il chiffre à 1845 milliards de dollars, soit l'équivalent de 13,1% du produit intérieur brut.

En janvier, le CBO avait estimé ce déficit à 1200 milliards de dollars.

Le CBO est un organisme indépendant des partis qui est chargé au Congrès américain de fournir des analyses économiques afin d'aider les parlementaires à prendre des décisions dans le domaine budgétaire.