Après avoir subi le froid, nous devons maintenant en payer le prix : la dernière facture de chauffage fait mal, même si on s'y attendait. La hausse varie entre 15 et 50 % pour les maisons chauffées à l'électricité pendant les mois de décembre et de janvier.

Mis à jour le 2 mars 2018
Hélène Baril LA PRESSE

Hydro-Québec, qui chauffe 80 % de tous les logements québécois, fait état d'un mois de décembre plus froid de 4,4 degrés et d'un mois de janvier frigorifique, avec 5,3 degrés de moins que l'an dernier en moyenne.

Résultat, la facture moyenne d'une maison unifamiliale typique s'est élevée à 638 $ pour ces deux mois, un bond de près de 17 % comparativement à la même période un an plus tôt.

Cette hausse tient compte de l'augmentation des tarifs le 1er avril 2017 qui fait que l'électricité coûte 0,7 % de plus que l'hiver dernier.

LE COÛT MOYEN DES CINQ DERNIERS HIVERS*

2013-2014 : 569 $

2014-2015 : 572 $

2015-2016 : 507 $

2016-2017 : 547 $

2017-2018 : 638 $

* Mois de décembre et de janvier, maison de 1700 pi2

Source : Hydro-Québec

La hausse de 16,6 % de la facture moyenne estimée par Hydro-Québec cache une réalité plus complexe. La superficie du logement, les habitudes de consommation et une variation de quelques jours dans la période de facturation peuvent avoir un effet important sur les augmentations constatées. Voici des exemples réels de factures récentes qui tiennent compte du froid extrême qui a sévi pendant la période des Fêtes.

EXEMPLES RÉELS DE FACTURES D'ÉLECTRICITÉ POUR LES MOIS DE DÉCEMBRE ET DE JANVIER

(Variation en dollars par rapport à la même période l'hiver dernier, taxes incluses)

+ 16,6 % : Maison unifamiliale type d'Hydro-Québec (1700 pi2, construction 1983) 

+ 58 % : Condo dans un immeuble de sept étages à Montréal (850 pi2, construction 1998) 

+ 17,5 % : Maison unifamiliale en banlieue (2400 pi2, construction 1974) 

+ 50 % : Grande maison unifamiliale en banlieue (3100 pi2, construction 2016) 

+ 14 % : Haut de duplex à Montréal (1200 pi2, construction 1910) 

LES VERSEMENTS ÉGAUX

Les clients d'Hydro-Québec qui ont choisi les versements égaux doivent s'attendre à un ajustement à la hausse de leur mensualité, qui est fixée avant l'hiver selon leur consommation moyenne des dernières années.

Hydro révise chaque automne la facture des clients inscrits au mode de versements égaux, mais elle donne la possibilité de le faire à tout moment dans l'année.

Le chauffage de l'eau et de l'espace compte pour 75 % de la facture d'électricité en hiver.

CONSOMMATION D'ÉLECTRICITÉ SELON L'USAGE

Chauffage : 54 %

Eau chaude : 20 %

Électroménagers et appareils électroniques : 18 %

Éclairage : 5 %

Autres : 3 %

COURSE AU MAZOUT

Il n'y a pas que ceux qui se chauffent à l'électricité qui ont sursauté en recevant leur facture. Le litre de mazout a augmenté à près de 1 dollar le litre en janvier en raison de la forte demande. Depuis le début de l'hiver, le prix moyen du litre de mazout est en hausse de 11 % à Montréal comparativement à l'an dernier et la consommation a augmenté en raison du froid.

Certains ont même connu des problèmes d'approvisionnement. « C'était la période des Fêtes et plusieurs distributeurs avaient des employés en congé », explique Sonia Marcotte, porte-parole de l'Association des distributeurs d'énergie du Québec (ADEQ).

Il y a eu du froid extrême pendant une période prolongée et du mauvais temps qui a rendu la circulation difficile. « Ç'a été une période essoufflante pour les distributeurs, qui ont dû rappeler les employés en congé », reconnaît Sonia Marcotte.

Dans certains cas, les gestionnaires des entreprises ont fait eux-mêmes des livraisons pour s'assurer que leurs clients ne manquent pas de mazout. Si certains en ont manqué, c'est parce qu'ils ont commandé à la dernière minute, selon l'ADEQ.