Les tarifs d'électricité des Québécois augmenteront de 1,6% le premier avril prochain si la Régie de l'énergie accepte la requête qui vient de lui être soumise par Hydro-Québec.

Mis à jour le 29 juill. 2016
Hélène Baril LA PRESSE

Une telle hausse représente 2,36$ par mois de plus sur la facture mensuelle d'électricité d'une petite maison et 3,84 $ de plus par mois pour une maison moyenne.

Les grandes entreprises qui consomment beaucoup d'énergie auront droit à une augmentation plus modeste de 1,1%, parce qu'ils sont épargnés de l'indexation annuelle du bloc patrimonial d'électricité.

Hydro justifie sa requête par l'augmentation du coût des achats d'électricité, soit l'indexation du bloc patrimonial, les nouveaux approvisionnements éoliens et les achats de court terme en hiver. 

La plus grande part de la hausse (1,5%) est toutefois attribuée aux investissements nécessaires pour le maintien du réseau de transport.

D'autres facteurs ont toutefois aidé à limiter la hausse demandée, souligne Hydro-Québec: il s'agit du retour à des températures normales lors de l'hiver 2015-16 et la baisse du coût du service, notamment en raison d'une amélioration de la productivité.

La société d'État se félicite du fait qu'Hydro-Québec Distribution ait réalisé des gains d'efficience au cours des 10 dernières années d'une valeur de 432 millions $. Sans ceux-ci, les tarifs seraient d'environ 4% plus élevés en 2017-2018, soutient-elle.

L'an dernier, les tarifs d'électricité résidentiels ont augmenté de 0,7%.

-Avec La Presse canadienne