Le groupe canadien Enbridge va payer 177 millions de dollars de dédommagements pour des fuites de pétrole survenues sur ses oléoducs en 2010 dans les États américains du Michigan et de l'Illinois (nord), a annoncé mercredi le département de la Justice (DoJ).

Publié le 20 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cet accord, conclu entre le DoJ, l'agence fédérale de protection de l'environnement américaine (EPA) et Enbridge, se décompose en 110 millions de dollars qui seront utilisés par le groupe pour renforcer ses mesures de préventions des fuites. Un peu plus de 60 millions de dollars sont dus au titre d'amende pour des violations de lois sur la protection de l'environnement.

Enbridge a déjà versé aux autorités américaines près de 60 millions de dollars pour les frais de nettoyage après ces fuites et a lui-même consacré plus d'un milliard de dollars à ces opérations.

« Nous acceptons les amendes et les mesures d'amélioration de la sécurité prévues dans la décision », a souligné Enbridge dans un communiqué. Ces mesures « ont été largement mises en application ces six dernières années », a-t-on affirmé de même source.

Enbridge exploite dans la région des Grands Lacs, à la frontière entre les États-Unis et le Canada, un réseau de plus de 3000 kilomètres d'oléoducs transportant l'équivalent de 1,7 million de barils par jour vers les États-Unis venant des gisements canadiens.

Dans le cadre de l'accord, le groupe canadien devra également remplacer des canalisations jugées défectueuses sur ce réseau près de 500 kilomètres.